BIEN-ÊTRE
18/02/2018 18:24 EST | Actualisé 18/02/2018 18:25 EST

Aux Bafta, Kate Middleton était l'une des rares à ne pas porter de noir

De nombreuses célébrités avaient choisi cette couleur pour soutenir le mouvement « Time's up».

PA Wire/PA Images

Au milieu du gotha du cinéma mondial, c'était l'une des arrivées les plus attendues de la soirée. Ce dimanche 18 février, les BAFTA étaient remis dans la célèbre salle du Royal Albert Hall, à Londres. Équivalents britanniques des Oscars et des César, la cérémonie a notamment vu, pour la seconde année consécutive, Kate Middleton et son mari le prince William, se joindre aux festivités.

PA Wire/PA Images

Doug Peters/EMPICS Entertainment

Et alors que la presse people mondiale se demandait si la duchesse de Cambridge allait profiter de cette opportunité mondaine pour apporter son soutien à Time's Up, cette initiative lancée par des actrices hollywoodiennes pour dénoncer les violences faites aux femmes et le harcèlement sexuel dans le milieu du divertissement, Kate Middleton a répondu par la négative.

Contrairement à la plupart des célébrités qui se pressaient sur le tapis rouge, elle ne portait effectivement pas de tenue noire, mais une robe vert sombre dessinée par la créatrice Jenny Packham. Depuis les Golden Globes, début janvier, le noir est effectivement devenu un signe de ralliement pour les soutiens du mouvement, qui profitent de chaque cérémonie de remise de prix pour réaffirmer leur attachement à l'initiative en en portant.

Galerie photoBafta 2018 Voyez les images

Toutefois, comme l'ont noté de nombreux observateurs, la duchesse de Cambridge avait pris le soin d'agrémenter sa tenue d'une fine ceinture noire, peut-être en référence au mouvement de libération de la parole des femmes.

Au cours de la soirée, des militantes féministes ont fait irruption sur le tapis rouge. Membres du groupe "Sisters Uncut", elles réclamaient notamment que le gouvernement britannique de Theresa May soutienne "tous les survivants de violences domestiques" et chantaient que le temps de la Première ministre au pouvoir était compté.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.