NOUVELLES
17/02/2018 09:22 EST

Yémen: deux jihadistes présumés d'Al-Qaïda tués par un drone

Deux membres présumés du réseau jihadiste Al-Qaïda, dont un chef local de l'organisation, ont été tués dans une attaque de drone dans le centre du Yémen, a indiqué samedi à l'AFP un responsable de sécurité.

Les Etats-Unis sont les seuls à opérer des drones armés au Yémen et ils y visent régulièrement Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), qu'ils considèrent comme la plus dangereuse des branches du réseau jihadiste.

L'attaque de drone intervient alors que des forces spéciales yéménites ont lancé une nouvelle opération contre le réseau jihadiste dans le sud-est du Yémen.

Le drone a visé vendredi vers minuit "deux militants d'Al-Qaïda (...) alors qu'ils roulaient en moto" dans la province de Baïda, dans le centre du pays, selon le responsable yéménite.

Les Etats-Unis ont intensifié les attaques contre Aqpa depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche en janvier 2017.

Al-Qaïda a renforcé son influence au Yémen à la faveur du chaos provoqué par la guerre civile qui déchire ce pays depuis plus de trois ans et oppose les forces progouvernementales soutenues militairement par l'Arabie saoudite aux rebelles Houthis appuyés par l'Iran qui se sont emparés de vastes régions du territoire dont la capitale Sanaa.

Samedi, deux membres des forces spéciales yéménites ont été tués et plusieurs autres blessés dans des affrontements avec des combattants d'Al-Qaïda dans la province du Hadramout, dans le sud-est du pays, a indiqué un responsable militaire.

Ces forces, entraînées par les Emirats arabes unis, pilier de la coalition arabe intervenue en 2015 au Yémen en soutien aux troupes gouvernementales, prenaient part à une nouvelle offensive contre le réseau jihadiste dans cette province.

La guerre au Yémen a fait plus de 9.200 morts depuis l'intervention de la coalition arabe sous commandement saoudien en mars 2015 et provoqué la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU.

bur-faw-atm/nbz/iw