NOUVELLES
17/02/2018 09:38 EST

Un ex-guérillero chilien laissé en liberté surveillée avant une possible extradition

L'ancien chef guérillero Ricardo Palma Salamanca, condamné à perpétuité au Chili et arrêté jeudi en France après 22 ans de cavale, a été remis en liberté surveillée samedi, dans l'attente d'une éventuelle remise aux autorités chiliennes, a appris l'AFP de source judiciaire.

Ricardo Palma Salamanca, condamné à la perpétuité pour l'assassinat en 1991 d'un sénateur et idéologue du régime d'Augusto Pinochet, avait été interpellé jeudi alors qu'il était de passage en France, en vertu d'un mandat d'arrêt international émis par le Chili.

Immédiatement placé en rétention, cet ancien dirigeant de la guérilla du Front patriotique Manuel Rodriguez (FPMR) a ensuite été présenté samedi au parquet général de Paris pour se voir notifier la demande d'arrestation du Chili, en attendant une probable demande d'extradition.

Selon l'agence espagnole EFE, l'ambassadrice du Chili à Paris a entamé des démarches en ce sens auprès des autorités judiciaires françaises.

Le temps d'examiner cette procédure, un juge de la liberté et de la détention a ensuite ordonné de remettre cet homme en liberté sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter le territoire français et obligation de pointer chaque jour au commissariat, a précisé cette source, confirmant les informations de médias chiliens.

Ricardo Palma Salamanca, aujourd'hui âgé de 48 ans et baptisé "El Negro", avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour l'assassinat en avril 1991 du dirigeant de droite Jaime Guzman, qui fut l'un des idéologues du régime Pinochet (1973-1990).

En 1996, deux ans après son incarcération, il s'était évadé de la prison de haute sécurité de Santiago à bord d'un hélicoptère avec trois autres dirigeants de ce mouvement révolutionnaire.

bl/alh/mr