NOUVELLES
16/02/2018 09:13 EST | Actualisé 16/02/2018 09:18 EST

Le Canada devra être plus constant pour son deuxième match du tournoi olympique

L'entraîneur Willie Desjardins considère qu'il y a place à amélioration...

Ronald Martinez via Getty Images

L'entraîneur de l'équipe canadienne Willie Desjardins souhaite plus de constance de la part de son équipe à son deuxième match, samedi, contre la République tchèque.

Le Canada a entrepris son tournoi olympique aux Jeux d'hiver de Pyeongchang avec une victoire de 5-1 contre la Suisse, jeudi. Desjardins a constaté beaucoup de bonnes choses, mais il a aussi noté qu'il y a place à amélioration.

Les joueurs canadiens menaient 2-0 après sept minutes et demie et 4-0 après deux périodes, mais les Suisses ont pris l'avantage en troisième.

«Je pense que nous avons un peu levé le pied à mesure que le match avançait», a constaté Desjardins.

«Nous devons continuer à nous améliorer. C'était une bonne performance. Mais bientôt cela ne comptera plus. Tout se jouera sur un match et il faudra le gagner», a-t-il poursuivi en faisant allusion à la ronde éliminatoire.

Le Canada a une fiche de 13-13-1 contre la République tchèque aux Jeux olympiques et aux championnats du monde, mais il a remporté les cinq dernières rencontres et huit des 10 dernières.

Les succès passés ne sont toutefois pas une garantie dans un tournoi où les joueurs de la LNH sont absents. Les Américains et l'équipe de Russie l'ont appris en subissant la défaite.

«Nous savions que cela allait arriver, a déclaré Desjardins à propos des surprises. Nous pensions que cela pourrait nous arriver aussi. C'est comme si nous ne serions pas surpris de perdre un match. C'est entendu que nous allons offrir notre maximum à tous les soirs et évidemment essayer d'obtenir nos points. Mais nous savons que l'opposition est relevée et que ça va être serré.»

Les Tchèques ont pour capitaine le vétéran Martin Erat, quadruple olympien qui a amassé 163 buts et 318 passes en 723 matchs avec les Predators de Nashville de 2001 à 2013.

Il s'attend à un match difficile contre le Canada.

«Ils vont offrir une bonne opposition», a soutenu Erat, âgé de 36 ans, qui a terminé sa carrière dans la LNH avec les Capitals de Washington et les Coytotes de l'Arizona avant de retourner jouer dans son pays.

«Ils vont créer beaucoup d'occasions de marquer, il nous faut protéger notre territoire et obtenir nos buts.»

L'entraîneur adjoint Vaclav «Vinny» Prospal a souligné que peu importe l'identité des joueurs, le Canada constituera une fois encore un défi.

«C'est comme d'habitude. Des poussées offensives, du jeu physique et une équipe qui mettra tout en jeu», a déclaré Prospal, qui a joué pendant 16 saisons dans la LNH à Philadelphie, Ottawa, la Floride, Tampa Bay, Anaheim, les Rangers de New York et Columbus.

Prospal, qui a pris sa retraite en 2014, a aidé les Tchèques à remporter deux championnats du monde de hockey et une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Turin en 2006.

À voir également :

Les médaillés du Canada aux JO de Pyeongchang