NOUVELLES
15/02/2018 17:57 EST | Actualisé 15/02/2018 17:57 EST

Un homme quitte abruptement l'hôpital avec le corps de son père

La famille avait refusé que l'homme soit admis dans l'établissement.

Kritchanut via Getty Images

Un différend sur le constat de décès a poussé un homme à quitter abruptement un hôpital de Châteauguay avec le corps de son défunt père, plus tôt cette semaine.

Une porte-parole de l'hôpital Anna-Laberge a indiqué jeudi que l'homme décédé était arrivé par ambulance mardi en provenance du territoire mohawk de Kahnawake, situé à proximité.

La famille espérait obtenir un constat de décès pour ensuite rapatrier le corps pour un enterrement avant la fin de la journée, conformément aux croyances du fils.

Toutefois, l'hôpital a expliqué à la famille que le défunt devait être admis dans l'établissement et que le corps ne pouvait être remis à quiconque d'autre qu'une entreprise funéraire certifiée.

La porte-parole Jade St-Jean a fait valoir qu'il s'agissait d'une responsabilité inscrite dans les lois, ajoutant qu'il y avait des règles pour conserver un corps pour des motifs de santé publique de même que pour préserver la dignité de la personne.

La famille a refusé que l'homme soit admis dans l'établissement, et l'hôpital a soutenu que les administrateurs avaient été sensibles à la situation, en déployant une équipe pour tenter de trouver une solution qui respecterait les croyances de la famille et les obligations de l'hôpital Anna-Laberge en vertu des lois.

«Pendant que les démarches étaient en cours, il y a une personne qui aurait quitté l'hôpital avec le corps, alors nous avons appelé les autorités», a dit Mme St-Jean, ajoutant qu'aucun constat de décès n'avait été délivré.

Des vidéos sur les réseaux sociaux

Le fils du défunt a fait état de la situation dans une série de vidéos sur sa page Facebook et sur YouTube.

Dans sa première vidéo, l'homme confirme qu'il était déterminé à enterrer son père avant le coucher du soleil, mardi, et qu'il n'avait pas permis aux responsables à l'hôpital de disposer du corps ni de le toucher.

Il a précisé qu'une entreprise funéraire locale avait refusé un mandat si celui-ci consistait simplement à transporter le corps.

Dans deux vidéos subséquentes, il a confirmé avoir quitté l'hôpital avec le corps sur le siège arrière d'une voiture avant de l'enterrer comme il le souhaitait, ne voulant pas qu'il soit préservé d'une quelconque manière.

Il n'a pas répondu à un appel de La Presse canadienne l'invitant à commenter plus largement le différend avec l'hôpital.

La police à Châteauguay, en Montérégie, a confirmé qu'elle menait une enquête.

Mme St-Jean a affirmé qu'il s'agissait d'un premier incident du genre à l'hôpital Anna-Laberge. Elle a exprimé le souhait de rencontrer des membres de la communauté à Kahnawake pour mieux comprendre les pratiques et croyances mohawks.