NOUVELLES
15/02/2018 05:54 EST | Actualisé 15/02/2018 15:58 EST

L'équipe canadienne de curling féminin commence mal la compétition

L'équipe de Rachel Homan s'est inclinée lors de ses deux premiers matchs.

Rachel Homan.
Michael Burns/CP
Rachel Homan.

L'équipe de curling féminin du Canada a mal amorcé le tournoi des Jeux olympiques de Pyeongchang, avec deux défaites en autant de matchs.

Le quatuor de Rachel Homan s'est incliné 8-6 contre la Corée du Sud, puis 7-6 en prolongation contre la Suède, jeudi.

Accusant un déficit de 5-4 en neuvième manche, la skip Rachel Homan a tenté un tir audacieux au lieu de tenter un placement bon pour un point. Sa décision s'est retournée contre elle alors que les Sud-Coréennes ont volé trois points.

"Nous tentons de nous familiariser avec la glace et déterminer les tendances, et nous avons eu trop de ratés, a déclaré Joanne Courtney, deuxième de l'équipe du Canada.

"L'équipe de la Corée a joué de façon fantastique et elle nous a fait payer nos erreurs."

La skip EunJung Kim avait permis à l'équipe du pays hôte de voler deux autres points au cinquième bout, ce qui lui procurait alors une avance de 4-1.

Homan a riposté avec deux points en sixième manche avant de voler un point au septième bout.

Au deuxième match, Homan a encaissé une deuxième défaite lorsque les Suédoises, qui avaient le marteau, ont envoyé leur dernière pierre sur le bouton pour faire un point en prolongation.

"C'était très serré, l'équipe n'a pas lâché jusqu'à la toute fin, mais la Suède a joué un match phénoménal, meilleur que le nôtre", a déclaré Homan.

"Ça a été une journée difficile, mais on doit continuer de jouer de la même façon, parce que nous jouons très bien, a-t-elle poursuivi. Nous n'avons raté que quelques lancers. C'est notre devoir de rebondir. J'ai trouvé que nous l'avions fait (jeudi) soir. Nous voudrions toutefois reprendre quelques coups, qui ont fait la différence."

Le Canada est le champion olympique en titre en curling féminin. Jennifer Jones avait piloté le quatuor canadien vers une victoire contre la Suède en finale des Jeux de Sotchi.

Quant à Homan, qui est âgée de 28 ans, elle compte trois titres canadiens en carrière et est la championne du monde en titre.