POLITIQUE
13/02/2018 15:43 EST | Actualisé 13/02/2018 16:23 EST

Le Parti québécois rouvrirait l'entente de 480 millions $ avec les médecins spécialistes

S'il forme le gouvernement le 1er octobre 2018.

QUÉBEC – Si le Parti québécois est porté au pouvoir cet automne, les médecins spécialistes peuvent dire adieu aux sommes qui leur sont promises par le gouvernement Couillard.

Le chef péquiste Jean-François Lisée dit qu'il va «rouvrir» l'entente de 480 millions de dollars avec les médecins spécialistes s'il a un «mandat fort» de l'électorat. Les paiements qui leur sont dus après le 1er octobre 2018 ne seront pas versés, précise-t-il.

«Ça dépasse l'entendement de savoir que le gouvernement libéral, après une augmentation faramineuse de la rémunération des médecins au cours des 10 dernières années, continue de dire que s'il y a 500 millions de disponibles dans le budget du Québec, c'est aux médecins spécialistes qu'il faut les donner », a déploré M. Lisée.

Sa porte-parole dans le dossier de la santé, Diane Lamarre, se désole de voir que, pendant ce temps, le gouvernement a «privé les plus vulnérables de services essentiels». «Pourquoi? Pour être capable de faire un méga cadeau, avant les élections, aux spécialistes», se désole-t-elle.

«Il n'y a pas de nouvelle hausse», a répliqué le président du Conseil du Trésor, Pierre Arcand, lorsqu'il a été interpellé à ce sujet en période de questions, mardi. Il soutient que la somme de 480 millions était déjà inscrite dans le budget de l'an dernier.

Si le PQ devait déchirer l'entente, une poursuite judiciaire immédiate ne tarderait pas pour en respecter les modalités, a opiné le premier ministre Philippe Couillard. «On la perd, la poursuite, c'est clair. Un contrat signé, c'est un contrat signé. Plus les intérêts, plus les dommages.»

Entente secrète... pour le moment

Selon La Presse +, l'entente avec les médecins spécialistes conclue vendredi dernier serait rendue publique le 22 février, en pleine semaine de relâche parlementaire. La Coalition avenir Québec (CAQ) demande à ce que les modalités soient connues dès aujourd'hui.

«Les Québécois, ce sont eux qui paient, en bout de ligne, ce sont eux qui ont fait des sacrifices dans les trois dernières années. Ils ont le droit de savoir sur quelle base on s'apprête à donner un demi-milliard de dollars aux spécialistes», a soutenu le chef François Legault.

M. Legault veut également que le gouvernement rende publique l'analyse de comparaison des salaires avec les spécialistes du reste du Canada. Toujours selon La Presse +, leur rémunération serait de 10% à 15% supérieure à la moyenne canadienne.

Une image de «profiteurs»

Le député de Québec solidaire, Amir Khadir – lui-même médecin spécialiste – dit que ses collègues ne méritent pas la réputation de «profiteurs» qui est véhiculée actuellement.

«Ce que les médecins demandent sur le terrain, c'est qu'on améliore les conditions de travail pour tout le monde, qu'on puisse avoir des lits, qu'on puisse avoir de l'équipement qui fonctionne, qu'on puisse avoir du soutien en termes de personnel infirmier, en termes de préposés aux bénéficiaires...»

Galerie photoLes députés provinciaux qui quittent la vie politique en 2018 Voyez les images