Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un patineur artistique américain est «déçu» par les «condoms» des Jeux olympiques

Environ 110 000 préservatifs seront distribués aux Jeux de Pyeongchang.

Les Jeux olympiques de Pyeongchang ont peut-être battu le record du plus grand nombre de préservatifs distribués aux Jeux d'hiver, mais un concurrent - le patineur américain Adam Rippon - a exprimé sa déception face aux contraceptifs «génériques».

Sur Instagram, Rippon a partagé samedi quelques « nouvelles décevantes » avec ses 143 000 admirateurs sur ce qu'il a appelé le « drame du préservatif ».

« Je ne suis pas tout à fait sûr de ce à quoi je m'attendais. Je pensais qu'ils auraient peut-être des logos des Jeux olympiques ou qu'ils seraient tous de couleurs différentes, mais non. C'est un mythe », a dit Rippon, sur un ton impassible.

« Et je ne suis pas, comme, contrarié », a poursuivi l'athlète de 28 ans. « Je suis déçu ».

« C'est vrai. La vie n'est pas toujours ce qu'elle semble être et parfois les préservatifs ne sont que décevants », a-t-il dit.

Environ 110 000 préservatifs seront distribués aux Jeux de Pyeongchang - le plus grand nombre de Jeux olympiques d'hiver de l'histoire. Si divisés entre les 2 925 athlètes participant aux jeux, cela équivaut à environ 37 préservatifs pour chacun.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.