NOUVELLES
08/02/2018 08:05 EST

Venezuela : l'un des chefs de l'opposition appelle son camp à s'unir

Le négociateur en chef de l'opposition avec le gouvernement vénézuélien, Julio Borges, a appelé jeudi son camp à faire front uni, au lendemain de l'annonce par les autorités de la date de l'élection présidentielle anticipée, le 22 avril.

"Sans unité, nous sommes morts. Nous pouvons commettre l'erreur la plus grande du monde, mais si nous sommes unis, cette erreur peut nous permettre d'avancer. Nous pouvons avoir tous les succès du monde, mais si nous sommes divisés, ces succès ne veulent rien dire", a déclaré le députe dans un entretien diffusé à la radio.

M. Borges a déclaré que l'opposition hésitait encore entre participer ou non au scrutin, dont la date a été fixée mercredi soir par les autorités électorales après l'échec des négociations sur ce point en République dominicaine entre gouvernement et opposition.

Deux scénarios sont envisagés : "s'enfermer complètement et que les partis politiques et la société vénézuélienne" refusent d'aller aux urnes ou présenter un candidat unique de l'opposition afin de montrer au grand jour "toutes les irrégularités" du processus.

M. Borges a ajouté que des réunions étaient prévues pour jeudi entre les dirigeants de la MUD, la principale coalition d'opposition, et différents représentants de la société, en vue d'analyser quelle doit être la voie à suivre.

"Nous sommes comme ces boxeurs qui ont reçu tant de coups qu'ils sont étourdis", a-t-il glissé, en allusion aux nombreuses obstacles rencontrés par la MUD, dont la participation au scrutin en tant que coalition a été interdite par les autorités vénézuéliennes, de même que celles de plusieurs de ses dirigeants.

Au pouvoir depuis 2013 et très impopulaire dans un contexte de grave crise économique, Nicolas Maduro cherchera à obtenir un nouveau mandat au cours de cette élection, dont une partie de la communauté internationale, notamment l'Union européenne et la Colombie, a déjà dit qu'elle ne reconnaîtrait pas les résultats, tandis que Washington l'a dénoncée comme n'étant "ni libre, ni juste".

erc/ka/tup/bds