NOUVELLES
07/02/2018 23:01 EST

Palestinien brûlé vif: la justice confirme les peines à perpétuité

La Cour suprême israélienne a confirmé jeudi les peines prononcées en 2016, dont deux condamnations à perpétuité, contre trois juifs israéliens reconnus coupables du meurtre d'un Palestinien brûlé vif en 2014.

Ce crime avait contribué à l'escalade des violences qui avaient mené à la guerre de Gaza en juillet-août 2014.

La Cour suprême a rejeté les appels interjetés par Yosef Haim Ben David et ses deux complices, dont les noms avaient été gardés secrets parce qu'ils étaient mineurs au moment des faits, selon une journaliste de l'AFP à l'audience.

Yosef Haim Ben David, un juif d'une trentaine d'années, a été condamné le 3 mai 2016 à la prison à vie, la plus lourde peine possible, comme l'instigateur et le principal exécutant de l'enlèvement et l'assassinat d'un Palestinien de 16 ans, Mohammed Abou Khdeir, le 2 juillet 2014 à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël.

Ses deux complices, âgés de 16 ans en juillet 2014, avaient été condamnés le 4 février de la même année, l'un à la perpétuité, et l'autre à 21 ans de prison.

Le trio avait enlevé Mohammed Abou Khdeir le 2 juillet 2014 à Jérusalem-Est. L'adolescent avait été frappé, emmené en voiture dans un bois proche de Jérusalem et aspergé de carburant. Ben David aurait ensuite mis le feu alors que Mohammed Abou Khdeir était encore en vie selon l'autopsie.

Le crime, motivé par la soif de vengeance, a profondément marqué l'opinion palestinienne.

Yosef Haim Ben David avait déclaré aux enquêteurs avoir voulu venger l'assassinat, trois semaines auparavant, de trois adolescents israéliens enlevés en Cisjordanie occupée.

mab-dms-lal/vl