NOUVELLES
08/02/2018 03:52 EST | Actualisé 08/02/2018 05:26 EST

Le ministre français de l'Écologie nie toute inconduite sexuelle

PARIS — Le ministre français de l'Écologie Nicolas Hulot s'est vigoureusement défendu jeudi d'allégations d'inconduites sexuelles concernant deux femmes.

M. Hulot était au bord des larmes quand il a décrit sur les ondes de BFM-TV l'impact dévastateur de ces allégations sur sa famille, en se disant dans une «rage folle».

La presse française rapporte que le magazine Ebdo publiera sous peu une enquête portant sur des allégations d'inconduite de la part de M. Hulot au début de sa carrière.

Le ministre a admis à BFM-TV qu'une femme avait déposé une plainte contre lui en 2008, relativement à des allégations remontant à 1997. Il dit que l'affaire a été classée sans suite, faute de preuves; il n'a pas fourni plus de détails.

Il a également nié avoir acheté le silence d'une autre femme qui l'accusait d'inconduite sexuelle.

Le premier ministre Édouard Philippe a offert son soutien au ministre Hulot, qui dit n'avoir aucune intention de démissionner.