NOUVELLES
08/02/2018 01:43 EST

JO-2018/Ski de fond: Marit Björgen à l'assaut du record d'Ole Einar Björndalen

Une Norvégienne pour chasser un Norvégien? La fondeuse Marit Björgen, dix fois sur un podium olympique, tentera de rejoindre Ole Einar Björndalen en tête du classement des sportifs les plus médaillés aux Jeux d'hiver, à Pyeongchang (Corée du Sud), au coeur d'une redoutable équipe norvégienne.

Avec treize médailles, dont huit en or, c'est Ole Einar Björndalen, légende vivante du biathlon mais non retenu pour les JO-2018 (9-25 février), qui occupe pour le moment la tête de ce palmarès honorifique.

Trois médailles à Pyeongchang, donc, et Björgen rattrapera "le Patriarche".

La Norvégienne avait réalisé une véritable razzia lors des derniers Mondiaux-2017 en décrochant quatre titres. Elle aura toutefois beaucoup de travail pour espérer rejoindre Björndalen.

La skieuse de Trondheim, qui soufflera ses 38 bougies le 21 mars, a été quelque peu en retrait cette saison en Coupe du monde, avec une seule victoire, sur le 10 km en style classique. Un hiver maigre pour celle qui totalise 112 succès dans sa carrière.

Championne du monde en titre du skiathlon (son 18e sacre aux Mondiaux, un record) l'an passé à Lahti (Finlande), Björgen abattra sa première carte dès samedi dans cette discipline, où elle défendra son titre olympique glané à Sotchi en 2014.

Au vu des horaires de compétitions (16h15 locales) Björgen peut décrocher la première médaille d'or de ces JO-2018.

Alliance de style classique et de style libre (à chaque fois 7,5 km), cette course spectaculaire peut parfois se jouer lors de la transition entre classique et libre.

- Falla pour le sprint -

Pour le skiathlon comme pour la suite, Björgen devra toutefois faire face... aux autres Norvégiennes.

A commencer par Heidi Weng, en tête de la Coupe du monde de distance, et lauréate du Tour de ski en janvier, épreuve la plus prestigieuse de la saison après les JO-2018, constituée d'un enchaînement de sept courses en neuf jours.

Björgen a fait l'impasse sur le Tour de ski, pour se consacrer à sa préparation olympique, conclue par une cinquième place sur le 10 km classique de Seefeld (Autriche), juste avant de s'envoler pour la Corée du Sud fin janvier.

Avec Weng, Ingvild Flugstad Östberg, dauphine de Weng au classement de la Coupe du monde de distance, ou encore Ranghild Raga (6e), le titre olympique par équipes devrait logiquement revenir à la Norvège et donc à Björgen (8e), sauf énorme surprise, malgré la suspension pour dopage d'une de leur chef de file, Therese Johaug.

En sprint, c'est une autre Norvégienne, Maiken Caspersen Falla, qui est attendue sur la plus haute marche du podium. Championne olympique par équipes avec Björgen il y a quatre ans en style classique, Falla est double tenante de la Coupe du monde de sprint.

Cet hiver, elle caracole en tête des bilans, avec cinq podiums et une victoire, chez elle à Lillehammer, en classique.

Côté français, les espoirs de podiums sont assez minces, avec toutefois une envie de bien figurer en relais pour Anouk Faivre-Picon, Aurore Jean, Coraline Thomas Hugue et Delphine Claudel.

tba/fbr/dif