NOUVELLES
08/02/2018 06:30 EST

Irak: premier attentat suicide à Ramadi depuis sa reprise aux jihadistes

Un attentat suicide a fait jeudi un mort dans la ville irakienne de Ramadi, le premier à frapper cette capitale de la province sunnite d'Al-Anbar depuis sa reprise aux jihadistes il y a deux ans, selon un responsable.

Ramadi était tombée en mai 2015 aux mains du groupe jihadiste Etat islamique (EI) avant d'être entièrement reconquise par les forces gouvernementales le 9 février 2016.

Jeudi, "un homme à bord d'une moto s'est fait exploser devant un poste de contrôle routier de la police" à Ramadi, à l'ouest de Bagdad, a affirmé un capitaine de la police.

"La déflagration a fait un mort et dix blessés", selon une source hospitalière.

En décembre 2017, l'Irak a proclamé avoir vaincu l'EI en reprenant tous les centres urbains sous son contrôle, mais cette organisation opérant désormais dans la clandestinité continue de commettre des attentats meurtriers dans le pays.

str/sk/tp