NOUVELLES
08/02/2018 06:39 EST

Grèce: "énorme demande" pour l'émission obligataire à sept ans (Tsipras)

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras s'est félicité jeudi d'une "énorme demande" pour l'obligation à sept ans émise par la Grèce, qui a, selon l'agence de presse ANA, été sursouscrite au moins deux fois à un taux de 3,5%.

En attendant la clôture officielle des opérations, M. Tsipras a, au cours d'une rencontre avec le Commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici en visite à Athènes, évoqué "une énorme demande".

"Nous avons de bonnes nouvelles des marchés, les opérations se passent bien", a-t-il dit à son interlocuteur.

La Grèce a mis en vente jeudi une obligation à sept ans d'environ trois milliards d'euros via un syndicat de banques, a affirmé le gouvernement, à un taux indicatif initial de 3,75% selon la presse.

L'agence de presse grecque ANA (semi-officielle) a annoncé en milieu d'après-midi une offre de 6,5 milliards d'euros et un taux fixé en définitive à 3,5%.

Cette levée de fonds vise à abonder la "réserve" que le pays doit se constituer pour prévenir tout accroc quand il devra de nouveau se financer seul sur les marchés, à l'expiration du troisième des plans de prêts que l'UE et le FMI lui ont consentis depuis 2010, a précisé une autre source proche du dossier.

Une maturité à sept ans (2025) permet de combler un vide entre deux maturités existantes de la dette grecque, 2023 et 2028.

Ce nouveau test financier intervient après deux premières incursions réussies sur les marchés récemment, le lancement en juillet dernier d'une obligation de trois milliards d'euros sur cinq ans et un "swap" (échange) portant sur 30 milliards d'euros d'obligations existantes en novembre.

jph-od/hec/mr