BIEN-ÊTRE
07/02/2018 15:05 EST | Actualisé 07/02/2018 16:05 EST

Que faire avec l'acné d'adulte?

Ça va faire la crise d'adolescence!

Getty Images/iStockphoto

Il n'y a rien d'agréable à avoir des boutons au bal des finissants, alors imaginez passé 40 ans... Selon la Société canadienne de l'acné et de la rosacée, jusqu'à 22 % des femmes et 3 % des hommes souffriraient d'acné adulte. Mais que faire pour s'en sortir? Entretien avec le Dr. Yves Poulin, dermatologue.

Pourquoi souffre-t-on d'acné après l'âge de 20 ans?

«Premièrement, les symptômes peuvent apparaître après 25 ans et s'étaler jusqu'à l'âge de 45 ans. Il y a plusieurs causes, mais ce sont principalement les changements hormonaux qui les provoquent. C'est d'ailleurs pourquoi il y a plus de femmes que d'hommes qui en souffrent à l'âge adulte. Hérédité, stress, et maquillage ou produits cosmétiques - qui causent de l'obstruction folliculaire - sont d'autres facteurs qui peuvent engendrer la formation de comédons.

Si on arrive au bouton (ou pustule), c'est qu'il y a eu obstruction du follicule sébosébacé puis la formation d'un comédon. C'est ça qu'il faut combattre. Les gens essaient souvent d'aller traiter leur bouton en surface, mais ce n'est pas efficace, voire irritant.»

Des gestes à adopter pour éviter les boutons

  • Nettoyer en douceur matin et soir (pas de nettoyage en 8000 étapes)
  • Éviter la répétition de gommage
  • On ne touche pas les boutons
  • Éviter d'avoir les cheveux dans le visage
  • Éloigner les produits capillaires du visage (qui peuvent être irritants)
  • Opter pour un maquillage léger, idéalement avec des produits non comédogènes, sans huile, couleurs artificielles, alcool ou lanoline.
  • Boire de l'eau abondamment

Est-ce une mauvaise idée de se procurer un produit contre l'acné en vente libre à la pharmacie ou dans les boutiques spécialisées en beauté?

«Je ne connais pas l'offre chez Sephora, mais en pharmacie, il y a des produits non prescrits qui conviennent, et parfois même à petit prix.

Les 12 à 17 ans sont prêts à tout pour éliminer leurs boutons et essaient plein de produits. Le nouveau truc sur le marché encensé par Gwyneth Paltrow. Soudainement, ils font venir ça des États-Unis. Cinq ans plus tard, on n'en entendu plus parler. Il y a un cycle de la vie des produits (...) engendré par le marketing.»

noeemi via Getty Images

Quels produits faut-il donc prioriser pour traiter?

«Le peroxyde de benzoyle est la meilleure chose pour traiter les comédons et décongestionner les pores. (NDLR : les lotions en comprenant sont généralement disponibles avec une prescription).

On peut sinon se tourner vers les produits kératolytiques pour les dissoudre, l'acide salicylique, les acides alpha et lipo-hydroxy (NDLR: AHA et LHA) ou tous les dérivés de rétinoïde pour soigner l'acné papulo-pustuleuse (points blancs).»

Des exemples de (bons) produits en vente libre comprenant...

Une solution kératolytique : Gamme sébologie de Lierac

Lierac

De l'acide salicylique : Solution clarifiante Neo Strata Acne Clear (2% d'acide salicylique)

Neostrata

AHA : Gel Invigorating Night Transformation d'OLEHENRIKSEN

OleHenriksen

Que pensez-vous des traitements à base de soufre, notamment employé dans certains produits populaires de la marque Kate Sommervile?

«C'est un vieux traitement. On n'utilise presque plus. C'est asséchant, oui, mais il y a mieux que ça sur le marché, comme le peroxyde de benzoyle.»

Peut-on accélérer la production de boutons ou empirer un problème d'acné en faisant des traitements dans les cliniques médico-esthétiques, un peeling ou une microdermabrasion, par exemple?

«La microdermabration, ça ne donne absolument rien. À notre clinique, on a eu une machine il y a longtemps, on s'en est débarrassé peu de temps après. C'est une technologie qui existe depuis le milieu des années 90. Ça exfolie, mais ça n'enlève pas les comédons. Faut aller travailler le comédon en le dissolvant sous la peau avec des produits spécifiques, pas juste gratter la surface de la peau ou aller le faire brasser chez l'esthéticienne.

La microdermabrasion en elle-même n'est cependant pas censée déclencher l'apparition de boutons.»

Il est habituellement déconseillé de subir une microdermabrasion sur une zone acnéique pour ne pas enflammer la peau davantage. Un peeling à l'acide salicylique peut aider à réduire l'apparence des boutons et rougeurs qui les accompagnent, comme il permet d'éliminer les cellules mortes.

On dit souvent que l'emploi d'une nouvelle crème trop riche peut être la cause de l'acné. Mais est-ce vraiment possible d'être surhydraté?

«Non, on ne peut pas vraiment être trop hydraté. On peut (cependant) avoir une crème qui fait de l'obstruction folliculaire à cause de ses ingrédients. Il faut en essayer et idéalement choisir des produits pour les peaux à tendance acnéiques.»

En vieillissant, notre peau a tendance à rester marquée ou tachée davantage après un bouton. Y a-t-il un moyen d'enrayer ça?

«Ceux qui ont la peau plus foncée ont plus tendance à être marqués par un bouton. Ça dépend du pigment. Dans ces cas-là, c'est qu'il y a eu une inflammation dans la peau et donc on remarque une dépigmentation post inflammatoire.

Ceux qui sont atteints d'acné sévère font des cicatrices. Mais il y a tellement eu d'avancées dans le domaine dermatologique ces dernières années qu'on ne voit plus de personnes avec des peaux crevassées à la Jean-Marc Parent.

La meilleure façon de faire des taches, c'est en s'exposant au soleil.

Pour s'en débarrasser ensuite, il faut simplement attendre.»

Il est également possible d'avoir recours à des traitements au laser, à des peelings à l'acide glycolique ou salicylique, à la microponcture ou simplement à des crèmes éclaicissantes non comédogènes ciblées pour les taches pigmentaires.

Mythes auxquels croient certaines femmes souffrant d'acné

  • La seule chose à faire est d'attendre que l'acné disparaisse. 38 %
  • Manger du chocolat donne de l'acné. 36 %
  • Il faut se laver le visage 4 fois par jour. 27 %
  • On peut traiter l'acné en pinçant les boutons. 22 %
  • Les adultes n'ont pas d'acné. 11 %

- Sondage réalisé par la Société canadienne de l'acné et de la rosacée

VOIR AUSSI :

Galerie photo Des traitements simples et naturels pour combattre l'acné Voyez les images