DIVERTISSEMENT
07/02/2018 13:49 EST | Actualisé 07/02/2018 14:21 EST

Le public réagit fortement au personnage d'Hélène Florent dans «Unité 9»

Dire que le personnage de Macha Vallières est controversé serait un euphémisme...

Facebook/Unité 9

Unité 9 et son auteure, Danielle Trottier, persistent et signent en continuant de présenter des images et des situations-choc qui ne laissent personne indifférent. Il ne semble d'ailleurs plus passer une semaine sans que quelqu'un soulève de nouveau la question à savoir si la série est allée trop loin pour une émission diffusée à une heure de grande écoute.

Après les fameux tatous du personnage d'Eyota Standing Bear et le viol de Jeanne Biron, une nouvelle détenue a fait son entrée à Lietteville, ce mardi 6 février. Interprétée par Hélène Florent, Macha Vallières est incarcérée pour avoir abusé sexuellement de personnes mineures, dont des bébés.

La comédienne a d'ailleurs confié au Journal de Montréalqu'elle se tiendrait loin des réseaux sociaux à la suite de la diffusion de l'émission, sachant que les réactions seraient vives et nombreuses envers son personnage.

Hélène Florent ne s'est pas trompée. Mais si le public ne fait preuve d'aucune empathie à l'égard de son personnage, la plupart des téléspectateurs semblent voir d'un bon oeil le fait qu'on ose parler de ce sujet extrêmement délicat d'un angle inusité, en plus d'applaudir la justesse du jeu de la comédienne.

Les IPL comme les détenues n'étant déjà pas très tendres à son endroit, gageons que Macha n'est pas au bout de ses peines, et que de ses crimes découleront d'autres séquences brutales au cours des épisodes à venir.

Facebook/Unité 9

Quelques réactions de spectateurs relevées sur la page Facebook de l'émission :

«Je suis tellement contente qu'on lève enfin un peu le voile sur la pédophilie féminine.»

«Ouf... magnifique Hélène Florent, un rôle très difficile à assumer. Une histoire qui va amener des questionnements, on entend rarement parler des femmes qui abusent des enfants et pourtant il y en a.»

«Désolé, mais l'épisode de ce soir, ainsi que les précédents, je les trouve difficiles. À un point que je débarque de cette émission.»

«Bravo à l'auteure de parler d'un autre tabou... C'est vrai qu'en prison, il doit y avoir des cas de tous genres.»

«Pas facile pour une comédienne de jouer ce rôle, excellente actrice.»

À voir également :