NOUVELLES
05/02/2018 12:31 EST

Petrobras à l'amende après avoir minimisé une pollution

Le groupe étatique brésilien Petrobras est accusé d'avoir commis des "infractions environnementales" en fournissant des données qui minimisent l'ampleur de la pollution d'une de ses plateformes pétrolières, a dénoncé lundi l'agence régulatrice.

"Des problèmes environnementaux ont été mis en évidence en ce qui concerne le rejet d'eaux issues de la production de la plateforme P51, constituant cinq infractions", a indiqué l'Institut brésilien pour l'environnement (Ibama).

L'institut a ajouté que Petrobras avait accepté de payer l'amende de 14,28 millions de réais (environ 3,57 millions d'euros) réclamée pour une de ces cinq infractions pour lesquelles elle avait été notifiée, mais que la compagnie avait présenté des recours pour les quatre autres.

La plateforme en question est située dans la baie de Campos, qui regroupe un ensemble de blocs de pétrole au large de l'État de Rio de Janeiro (sud-est).

Le scandale a éclaté suite à un article du journal O Globo, qui cite un rapport dans lesquels Petrobras est accusé d'avoir fourni des données "erronées ou trompeuses" en sous-évaluant le taux de pollution des eaux, qui serait en réalité "1.925% supérieur" à celui annoncé.

L'Ibama a expliqué dans son communiqué avoir lancé au premier semestre 2017 une opération intitulée "Or noir", après avoir observé des taches d'hydrocarbures dans l'océan.

Selon l'institut, Petrobras utilise la méthode de calcul de la pollution qui ne respecte plus les normes en vigueur.

Dans un communiqué publié sur son site, la compagnie affirme "respecter les normes de l'Ibama", expliquant que la méthode de calcul utilisée depuis 1986 était approuvée "dans les licences environnementales" de ses plateformes.

Selon Petrobras, Ibama a stipulé un changement de la méthode de calcul récemment (en 2015, selon O Globo), ce qui a donné lieu à un "dialogue".

L'Ibama confirme l'existence d'un "protocole d'accord" avec Petrobras qui pourrait permettre "une avancée historique dans le contrôle" de la pollution issue de plateformes pétrolières.

Petrobras, fleuron de l'industrie brésilienne, est au coeur d'un gigantesque scandale de corruption qui a éclaboussé des dizaines d'hommes politiques de tous bords.

lg/pt/pg