NOUVELLES
05/02/2018 04:46 EST

Ouzbékistan: libération anticipée d'un journaliste après neuf ans en prison

Un journaliste ouzbek a annoncé lundi avoir été libéré de manière anticipée en bénéficiant d'une grâce présidentielle après avoir passé neuf ans en prison, nouveau signe d'assouplissement dans cet autoritaire pays d'Asie centrale.

Dilmourod Saïd, 56 ans, condamné à 12 ans et demi de prison en 2009 pour détournement de fonds et fraude, a annoncé par téléphone à l'AFP avoir été relâché de prison samedi. "J'ai été libéré. Je suis à la maison maintenant", a-t-il déclaré.

Ayant toujours rejeté les accusations portées à son encontre, le journaliste envisage désormais de réclamer un nouveau procès devant un tribunal ouzbek pour tenter de prouver son innocence.

Il assure également vouloir reprendre son travail dans la presse pour "se concentrer sur les questions liées aux droits de l'Homme", une fois qu'il aura fini de traiter la tuberculose qu'il a contractée en prison.

Quelques mois après son incarcération, la femme et la fille de Dilmourod Saïd ont trouvé la mort dans un accident de la route, et sa mère est décédée au cours du long séjour en prison de son fils.

Au total, un peu plus d'une dizaine de journalistes et défenseurs des droits de l'Homme ont été libérés en Ouzbékistan depuis la mort en 2016 du président Islam Karimov, qui a dirigé cette ex-république soviétique d'une main de fer pendant 27 ans, et l'arrivée au pouvoir de son successeur Chavkat Mirzioïev.

Ainsi, le journaliste d'opposition Moukhammad Bekjanov -- qui a passé 18 ans en détention, l'une des peines de prison les plus longues purgées par un journaliste dans le monde -- a été libéré en février 2017.

Premier ministre de 2003 à 2016, Chavkat Mirzioïev a été associé de longue date au pouvoir d'Islam Karimov.

Depuis son élection au poste du président en décembre 2016, il a donné cependant de timides signes d'assouplissement du régime : il a gracié une dizaine de prisonniers politiques et affirmé vouloir réformer l'économie ouzbèke, entièrement sous contrôle de l'Etat.

sk-cr/mp/pop/nm/cn