NOUVELLES
05/02/2018 06:03 EST

Manchester United: le crash de Munich hante toujours les survivants 60 ans après

Il ne se passe pas un jour sans qu'il n'y repense: Wilf McGuinness, qui a échappé au crash de Munich, porte encore le souvenir de l'équipe mythique de Manchester United, fauchée en pleine gloire le 6 février 1958. La ville rendra hommage aux disparus mardi, soixante après l'accident.

Ils étaient jeunes et surnommés les "Busby Babes". Sous la direction de Sir Matt Busby, cette génération dorée était alors double championne d'Angleterre en titre.

Mais tout s'est arrêté le 6 février 1958, alors que l'équipe rentrait d'un match de Coupe d'Europe à Belgrade. Après une étape à Munich, l'avion qui ramenait les Mancuniens s'est écrasé au décollage.

L'accident a fait 23 mors, dont huit "Red Devils". Le crash a épargné Busby et Bobby Charlton, devenu ensuite une légende du football anglais.

Mais depuis, Old Trafford n'a cessé de se souvenir, avec notamment une horloge géante, arrêtée à l'heure du crash: 15h04. Le "tunnel de Munich" passe sous l'une des tribunes et l'on peut y voir une flamme, qui brûle sans discontinuer.

"C'est un événement qui faisait partie de ma vie, de ma culture footballistique avant que je devienne entraîneur de Manchester United", a expliqué José Mourinho vendredi. "Et pourquoi? Parce que ce fut une telle tragédie que son souvenir résonne toujours depuis 60 ans."

Wilf McGuinness (80 ans), lui, a échappé au drame. Blessé, il a appris la nouvelle à l'hôpital, alors qu'il se remettait d'une opération à un cartilage.

"On pense à ceux qui sont partis, on ne pense pas au fait d'y avoir réchappé ou de ne pas avoir été du déplacement", se rappelle-t-il, lui qui a assisté aux enterrements de tous ses coéquipiers. "J'ai pensé à combien ils étaient fantastiques. C'est toujours resté dans mon esprit depuis."

-'Ils ont fait United'-

"Ils étaient tellement spéciaux et tellement jeunes quand ils sont morts... C'est incroyable", continue l'ancien international, dont la carrière s'est brusquement arrêté deux ans plus tard, à 22 ans, après une fracture de la jambe.

"Ils auraient été la meilleure équipe d'United de tous les temps. En fait, ils ont été la meilleure équipe. Ils auraient tout gagné", assure McGuinness, qui a entraîné les "Red Devils" quelques mois lors de la saison 1969-1970.

Outre les huit morts de l'équipe, deux autres joueurs n'ont jamais pu rejouer à cause de leurs blessures. "C'était dur, encore maintenant", explique-t-il les larmes aux yeux.

Avec difficulté, le club a fini par s'en remettre. Jusqu'à remporter le titre de champion d'Europe dix ans plus tard en 1968.

"Nous avons pensé aux joueurs et dit +C'est pour eux: pas pour nous, pour eux+", révèle McGuinness, qui était alors l'un des adjoints de Matt Busby, de retour aux commandes après avoir reçu deux fois les derniers sacrements suite au crash.

"Vraiment, ceux qui sont morts, ils ont fait United", juge-t-il, avant de regretter le manque d'images et de vidéo des "Busby Babes".

Cela manque aux jeunes supporteurs, qui ne peuvent pas voir à quel point ces anciens coéquipiers étaient des "joueurs magnifiques"

Avant les cérémonies mardi à Manchester, et à Munich où 2.000 supporters mancuniens sont attendus, McGuinness tient à rendre un hommage particulier à Jimmy Murphy, survivant du crash qui a repris l'équipe immédiatement après la tragédie, en attendant le rétablissement de Busby.

"Ces deux-là étaient totalement différents. Matt vous posait la main sur l'épaule et vous disait: +Fais ça+. Jimmy, lui, vous hurlait dessus en vous disant de faire le contraire. (...) On avait des entraîneurs fantastiques. Ils nous faisaient sentir +United, United, United+."

pi/jw/mw/mam/dep

SPORT LISBOA E BENFICA - FUTEBOL

MURPHY OIL

MANCHESTER UNITED