NOUVELLES
05/02/2018 00:42 EST

Liban: deux morts, dont un soldat, dans une opération de l'armée

Un soldat et un combattant armé ont été tués lors d'une opération antiterroriste à Tripoli, la grande ville du nord du pays, théâtre d'affrontements sporadiques ces dernières années, a annoncé lundi l'armée.

Les échanges de tirs se sont déroulés dimanche soir dans le quartier sunnite de Bab al-Tebbané. "Un soldat a été tué et plusieurs autres ont été blessés" quand ils ont été pris pour cible, y compris à l'aide de grenades, a indiqué l'armée sur son site internet.

Un des assaillants, Hajer al-Abdallah, présenté comme un "terroriste", a été tué, tandis que son frère a été arrêté. "Des armes et des munitions ont été retrouvées", a ajouté l'armée, sans autre précision sur les hommes visés par le raid.

Deuxième ville du Liban, Tripoli a été directement affectée par le conflit qui ravage la Syrie voisine depuis 2011, où le régime du président Bachar al-Assad, issu de la minorité alaouite, lutte depuis 2011 contre une rébellion majoritairement sunnite.

Des affrontements violents ont opposé à plusieurs reprises le quartier sunnite de Bab al-Tebbané au quartier voisin à majorité alaouite de Jabal Mohsen, entraînant le déploiement de l'armée en 2014.

Pendant plusieurs années, les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ou de l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda ont en outre maintenu une présence à la frontière entre la Syrie et le Liban, et plusieurs attentats meurtriers ont été menés dans le pays, notamment en 2015 dans la banlieue chiite de Beyrouth.

tgg/gk