NOUVELLES
05/02/2018 08:49 EST | Actualisé 05/02/2018 13:22 EST

Le CIO ferme la porte de Pyeongchang aux 15 sportifs russes blanchis par le TAS

PYEONGCHANG, Corée, République de — Le Comité international olympique (CIO) a rejeté, lundi, une demande pour inviter 15 Russes aux Jeux olympiques de Pyeongchang, quelques jours après que le Tribunal arbitral du sport eut renversé leur suspension à vie pour dopage.

Ces 13 sportifs et deux anciens athlètes devenus entraîneurs faisaient partie d'un groupe de 28 athlètes blanchis par le TAS jeudi. Les suspensions imposées à 11 autres Russes ont été maintenues.

Sur Facebook, le premier ministre russe Dmitry Medvedev a qualifié la décision du CIO de «honteuse, injuste, illégale, amorale et à connotation politique».

Le Kremlin a également réagi à la décision du CIO. Dmitry Peskov, porte-parole du président Vladimir Poutine, a dit croire que le verdict du TAS allait éliminer tout soupçon à l'endroit des athlètes. Le Kremlin est convaincu que la décision du TAS démontre que ces doutes n'ont aucun fondement, a ajouté Peskov.

Dans un communiqué publié lundi, le CIO a stipulé que «la décision du TAS n'avait pas levé les soupçons quant à la participation de ces athlètes dans le système de dopage russe et n'avait pas donné au panel une preuve suffisante pour considérer les athlètes comme étant propres.»

Le CIO a également affirmé que les deux entraîneurs «ne devraient pas être considérés» en raison de leurs antécédents connus du comité.

Pour l'instant, 169 sportifs russes ont reçu des invitations officielles aux Jeux, suite à une analyse approfondie de leur dossier respectif.