NOUVELLES
05/02/2018 12:58 EST | Actualisé 05/02/2018 13:21 EST

La Compagnie de la Baie d'Hudson nomme une nouvelle chef de la direction

TORONTO — Une ancienne dirigeante de la chaîne américaine de pharmacies CVS deviendra la nouvelle chef de la direction de la Compagnie de la Baie d'Hudson, la plus vieille entreprise du Canada et le propriétaire des magasins Saks Fifth Avenue et d'autres détaillants.

Helena Foulkes occupera son nouveau poste à compter du 19 février, a précisé lundi le grand détaillant établi à Toronto. 

Richard Baker, qui occupait le poste de chef de la direction par intérim du détaillant depuis le départ de Jerry Storch, à l'automne dernier, continuera d'occuper les postes de gouverneur et de président directeur de l'entreprise.

«Helena est une leader de transformation qui va revigorer les activités avec une nouvelle perspective, alors que nous positionnons HBC pour l'avenir», a affirmé M. Baker dans un communiqué.

Mme Foulkes fait le saut chez HBC après avoir passé 25 ans chez CVS Health, une entreprise spécialisée dans les soins de santé qui compte notamment 9700 pharmacies. Depuis janvier 2014, Mme Foulkes était vice-présidente de l'entreprise et présidente de sa filiale CVS Pharmacy.

Elle sera dorénavant responsable de la stratégie mondiale de la Compagnie de la Baie d'Hudson (HBC) pour toutes ses bannières. Elle siégera en outre au conseil d'administration de l'entreprise.

«L'avenir du commerce de détail sera défini par des entreprises capables de penser de façon créative au consommateur et au monde vers lequel nous nous dirigeons», a écrit Mme Foulkes dans un communiqué.

La nouvelle dirigeante a ajouté qu'une de ses priorités serait de «bâtir à partir des stratégies qui misent sur les actifs physiques et numériques de HBC et approfondissent l'efficacité de nos activités de base».

Le grand détaillant, qui affiche depuis un certain temps des pertes dans un environnement de détail de plus en plus difficile, a commencé à mettre en place un plan de transformation.

Celui-ci a notamment prévu l'élimination de 2000 emplois en Amérique du Nord dans le but d'économiser 350 millions $ par année d'ici la fin de son exercice financier 2018. L'entreprise tente aussi d'améliorer son offre en ligne et cherche à libérer davantage de valeur à partir de son grand portefeuille d'actifs immobiliers.

 

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:HBC)