NOUVELLES
05/02/2018 04:52 EST

Espagne: au moins deux policiers blessés dans une opération antidrogue

Au moins deux policiers d'élite ont été blessés lundi lors d'une grande opération antidrogue visant une quarantaine de personnes, dont un trafiquant et contrebandier historique de Galice (nord-ouest), a-t-on appris de sources judiciaire et policière.

Lors de l'intervention à Madrid, dans un centre de tir de situé près d'Alpedrete, au nord de la capitale, un policier a été blessé par balle à l'épaule et a dû être hospitalisé. Un deuxième a subi une blessure "sans gravité", recevant un coup, selon un porte-parole de la police nationale.

L'opération, visant essentiellement un réseau de blanchiment des profits tirés de la vente de drogue, a été ordonnée dans trois régions d'Espagne, en Galice, à Madrid et en Andalousie (sud).

Elle devait conduire à l'arrestation d'une quarantaine de personnes dont José Ramon Prado Bugallo, alias "Miñanco", l'un des trafiquants de drogue "historiques" d'Espagne.

Miñanco, un blond aux yeux bleus à la carrure robuste, âgé de 62 ans, a été arrêté dans le sud, à Algésiras, dans la province de Cadix, un haut lieu du trafic de cocaïne en provenance d'Amérique latine.

Issu d'un milieu humble de Galice, il fut l'un des grands "capos" galiciens régnant sur le commerce de la drogue dans les années 80 en Espagne, accumulant voitures de luxe, femmes et condamnations pénales.

Selon des articles de la presse espagnole, l'homme condamné pour avoir fait acheminer des tonnes de cocaïne opérait notamment via le Panama, où il a connu sa seconde épouse.

Il était en semi-liberté, libre de ses mouvements le jour, avec l'obligation de dormir en prison la nuit, travaillant dans un parking appartenant, selon le quotidien El Mundo, à son ancien avocat.

str-mck/av/ces