NOUVELLES
05/02/2018 12:03 EST

Cisjordanie: un Israélien mortellement poignardé par un Palestinien

Un Israélien a été mortellement poignardé lundi par un Palestinien près d'une colonie de Cisjordanie occupée, dans ce que la police israélienne a qualifié d'acte "terroriste".

Des images de vidéosurveillance publiées sur internet montrent l'assaillant s'approcher de sa victime, qui se tient à un arrêt de bus près de la colonie d'Ariel.

Il le poignarde dans le haut du corps puis le poursuit de l'autre côté de la route, sortant alors de l'écran.

Un soldat israélien présent sur les lieux a pris l'assaillant en chasse à bord de sa voiture et l'a heurté avec son véhicule, mais le Palestinien est parvenu à prendre la fuite, a dit l'armée.

Un média palestinien a rapporté lundi soir que des affrontements avaient eu lieu avec les forces israéliennes qui ont lancé un raid dans le village al Lubban al-Sharqiya, situé à quelques kms au sud de la colonie d'Ariel. Le secteur a ensuite été bouclé.

La victime a été identifiée au sein de la communauté des colons comme Itamar Ben Gal, âgé d'une quarantaine d'années, père de quatre enfants et vivant dans la colonie d'Har Bracha, tout près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Il est le deuxième colon assassiné en moins d'un mois dans le secteur, après le rabbin Raziel Shevah, tué par balles le 9 janvier alors qu'il circulait en voiture près de la colonie de Havat Gilad où il vivait.

- Incursion -

Une vingtaine de jeeps de l'armée israéliennes ont par ailleurs effectué lundi une incursion dans la localité de Bourquine près de Jénine, en Cisjordanie où résident des parents d'Ahmed Jarrar. Ce Palestinien de 22 ans est considéré comme le principal suspect dans l'attaque qui a coûté la vie au rabbin Raziel Shevah.

Des affrontements se sont produits lors de cette opération. Des Palestiniens ont lancé des pierres vers les soldats et un des manifestants à été blessé à la jambe par balles, selon des sources de sécurité palestiniennes.

Plus de 600.000 colons israéliens mènent une coexistence souvent conflictuelle avec près de trois millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est annexée.

Les tensions ont été ravivées avec l'annonce, le 6 décembre par le président américain Donald Trump, de la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Vingt Palestiniens et deux Israéliens ont été tués depuis lors dans des violences.

La majorité des Palestiniens ont été tués dans des heurts avec les forces israéliennes. Deux ont été tués lors des opérations de recherche des meurtriers du rabbin Shevah.

Le mouvement islamiste Hamas, grand ennemi d'Israël, a salué l'attaque de lundi comme la preuve que "l'Intifada de Jérusalem continue".

"L'opération constitue une réaction naturelle aux crimes de l'occupation et des colons" israéliens, a estimé pour sa part un responsable du Hamas, Houssam Badran, dans un communiqué publié dans la bande de Gaza.

Ariel est l'une des plus grandes colonies israéliennes de Cisjordanie.

En réponse à l'assassinat du rabbin Raziel Shevah, le gouvernement israélien a annoncé dimanche son intention de régulariser la colonie de Havat Gilad, établie sans autorisation israélienne. Une telle régularisation est une première depuis des années.

Israël distingue entre les colonies qu'il a approuvées et les autres, dites "sauvages". Toute la colonisation est illégale au regard du droit international.

is-jod-lal/jlr/hj