NOUVELLES
05/02/2018 06:54 EST | Actualisé 05/02/2018 07:02 EST

Après la fête, l'heure est au nettoyage dans les rues de Philadelphie

PHILADELPHIE — Les autorités de Philadelphie ont amorcé l'opération de nettoyage lundi matin après que certains citoyens qui étaient descendus dans les rues de la ville pour célébrer le triomphe des Eagles au Super Bowl, dimanche soir, eurent fracassé des vitrines de boutiques, vandalisé un dépanneur d'une station-service et renversé plusieurs poteaux de feux de circulation.

La grande majorité des fêtards ont célébré de façon pacifique et il n'y a eu que trois arrestations, a déclaré Ajeenah Amir, une porte-parole du maire Jim Kenney.

Selon Mme Amir, des dizaines de milliers de citoyens sont sortis pour célébrer la victoire, et à part quelques «mauvais acteurs», la célébration s'est déroulée de façon pacifique et joyeuse. Au passage, elle a rendu hommage au travail des autorités policières qui ont contribué à disperser les foules et faire en sorte que les fêtards rentrent chez eux en toute sécurité.

Au moment où le quart Nick Foles et les Eagles ont confirmé une étonnante victoire de 41-33 contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre pour un premier titre du Super Bowl dimanche soir à Minneapolis, jubilation et vacarme éclataient à quelque 1600 kilomètres de là.

Dès que les dernières secondes se sont égrenées au cadran indicateur, de nombreux citoyens ont quitté les bars sportifs, leurs appartements et leurs maisons et ont envahi les rues de Philadelphie pour célébrer le premier championnat des Eagles depuis 1960.

Parmi les feux d'artifice et le tintamarre des klaxons d'automobiles, jeunes et moins jeunes se sont rendus sur la rue Broad, cette fameuse artère qui accueillera un défilé au cours des prochains jours et près de laquelle se trouve le domicile des Eagles.

Ce sera le premier défilé du genre à Philadelphie depuis que les Phillies ont remporté la Série mondiale du Baseball majeur en 2008.

«La ville le mérite, a lancé Lou Potel, un homme de 66 ans qui avait reçu des amis chez lui, tout près de la rue Broad, avant de se joindre à la gigantesque fête en plein air.

«C'est une ville extraordinaire, et maintenant nous avons un Super Bowl.»

Dimanche soir à Boston, des fans des Patriots acceptaient tant bien que mal ce rare échec du quart Tom Brady.

«Je n'ai pas de raison de me plaindre, a déclaré Bill Crowley, un résidant de Boston. Il s'agit de la plus grande dynastie dans l'histoire de la NFL et cette défaite n'y change rien.»