NOUVELLES
04/02/2018 18:26 EST

Super Bowl: exploit des Eagles face aux Patriots (41-33)

Les Philadelphia Eagles ont créé l'une des plus grandes surprises de l'histoire de la NFL en s'imposant dimanche par 41 à 33 lors du Super Bowl face à l'archi-favori, les New England Patriots, au terme d'un match exhaltant de bout en bout.

Après avoir si souvent ramené son équipe du diable vauvert, le quarterback Tom Brady n'est pas parvenu à reprendre la main en toute fin de match, perdant le ballon lors d'une phase offensive décisive.

Tout semblait pourtant écrit pour que New England, mené plus des trois-quarts de la rencontre, signe une nouvelle performance historique et marche à nouveau sur son adversaire, comme il l'avait fait l'an dernier après avoir été menés 28-3 dans le troisième quart-temps face à Atlanta, pour l'emporter 34-28 en prolongation.

Porté par Tom Brady, les Patriots étaient mêmes brièvement passés devant pour la première fois de la rencontre (33-32), à 9 minutes du coup de sifflet final.

Mais les Eagles ont tenu bon, jouant crânement leur chance comme ils l'avaient fait durant toute la rencontre. Après avoir passé la soirée à tourner autour de Tom Brady, la défense de Philadelphie, l'une des plus efficaces de la NFL, a fini par l'atteindre à plusieurs reprises en fin de partie.

C'est le premier titre de Philadelphia depuis la création du Super Bowl (1967), après deux finales perdues en 1981 et 2005, cette année là contre les Patriots, sur le fil (24-21).

Contre toute attente, la rencontre a tourné à un mano a mano entre Brady, le monument, et l'improbable Nick Foles, qui n'était encore qu'un quarterback remplaçant début décembre.

Si le score n'est pas le plus impressionnant de l'histoire, les deux équipes ont progressé de plus de 1.100 yards au total durant le match, pulvérisant le record du Super Bowl (929).

tu-rcw/mf