NOUVELLES
04/02/2018 01:41 EST | Actualisé 04/02/2018 15:01 EST

Semaine de la prévention du suicide: il faut en parler pour sauver des vies

MONTRÉAL — «Parler du suicide sauve des vies», tel est le thème de la Semaine nationale de prévention du suicide qui débute dimanche.

Jérôme Gaudreault, directeur général de l'Association québécoise de la prévention du suicide, invite les gens à «briser le silence», que l'on ait soi-même des idées suicidaires, que l'on entende un proche parler de ses idées suicidaires ou que l'on sente un proche déprimé ou renfermé.

Selon les dernières données de l'Institut national de santé publique, le Québec a enregistré 1128 suicides en 2015.

M. Gaudreault estime qu'avec trois suicides par jour, il est nécessaire d'intensifier les efforts collectifs pour prévenir ces décès évitables.

La présente campagne «Parler du suicide sauve des vies» cible particulièrement la valorisation de la demande d'aide, notamment chez les hommes de 45 à 64. Ces derniers font moins appel aux ressources d'aide traditionnelles et présentent les taux de suicide les plus élevés.

Un nouveau site web pour sensibiliser la population a été créé: commentparlerdusuicide.com.