NOUVELLES
04/02/2018 18:14 EST | Actualisé 04/02/2018 20:01 EST

La crise des Rohingyas a le potentiel de déclencher un conflit régional

JAKARTA, Indonésie — Le haut-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU a déclaré que la persécution par le Myanmar de la minorité musulmane Rohingya a le potentiel de déclencher un conflit régional.

Alors qu'il est en visite en Indonésie, Zeid Ra'ad al-Hussein a réitéré, lundi, que des actes de génocide et de nettoyage ethnique ont pu avoir lieu dans la campagne de répression contre les Rohingyas qui a provoqué l'exode de près d'un million de personnes vers le Bangladesh, pays voisin du Myanmar.

Zeid Ra'ad al-Hussein a déclaré que «le Myanmar était confronté à une crise très grave qui pourrait avoir de graves répercussions sur la sécurité de la région.»

Il a dit craindre que la crise des Rohingyas puisse déclencher un conflit plus large basé sur les identités religieuses, «ce qui serait une grande source d'inquiétude».

Par ailleurs, le bilan médiocre des droits de l'homme en Indonésie, notamment la persécution des personnes LGBT, devrait faire l'objet d'un examen minutieux du haut-commissaire au cours de sa visite de trois jours.