BIEN-ÊTRE
04/02/2018 09:33 EST | Actualisé 04/02/2018 09:51 EST

Elle crée son CV sur Instagram, le publie sur LinkedIn et reçoit des centaines de propositions d'employeurs

C'est très original!

Elle crée son CV sur Instagram, le publie sur LinkedIn et reçoit des centaines de propositions d'employeurs
Anaëlle Antigny
Elle crée son CV sur Instagram, le publie sur LinkedIn et reçoit des centaines de propositions d'employeurs

Pas évident de se démarquer sur les réseaux professionnels en ligne inondés d'informations et de candidats. Anaëlle Antigny l'a bien compris. Cette étudiante de 20 ans a réalisé un CV du futur via les "Stories" du réseau social Instagram, qui permettent de compiler des photos en y ajoutant des dessins ou encore du texte.

Un CV 2.0 que la jeune Française, à la recherche un stage en communication digitale, a publié sur la plateforme professionnelle LinkedIn le 26 janvier et que le site Creapills a repéré.

Pour que sa candidature ne se retrouve pas noyée parmi les autres, cette passionnée de création de contenu sur les réseaux sociaux a préféré montrer directement de quoi elle était capable en créant un CV qui sort des sentiers battus. "Je me suis dit que c'était en relation avec mon projet professionnel et que ça attirerait plus l'œil des entreprises qui ont besoin d'un stagiaire dans ce domaine-là", explique-t-elle au HuffPost français.

Anaëlle Antigny

Et quand l'étudiante en Marketing raconte comment elle s'y est pris, cela paraît assez simple: "J'ai mis toute mes idées et mes expériences à plat sur une feuille et après je me suis amusée comme j'ai l'habitude de le faire avec des boomerangs [NDLR: sorte de gif très court], des hashtags, etc.".

Comme dans un CV classique, la jeune femme détaille ses expériences, ses passions, son parcours scolaire, ou encore ses compétences linguistiques. Voici le résultat :

Indispensable de se différencier

Cette initiative très originale a beaucoup plu aux internautes... mais aussi aux recruteurs. Une semaine après avoir publié cette vidéo, Anaëlle avait reçu une centaine de demandes de contact, une trentaine de messages privés tous positifs, des milliers de "j'aime" et surtout passé cinq entretiens.

"J'ai quelques pistes de stages, dont deux grandes agences de communication avec qui j'ai pu passer des entretiens et avec l'application Lalalab. J'ai eu aussi des demandes d'alternance alors que je n'y pensais pas encore", s'enthousiasme-t-elle, tout en gardant les pieds sur terre. "J'ai déjà mes préférences mais rien n'est encore concret."

Anaëlle Antigny

Anaëlle Antigny

Anaëlle Antigny

Celle qui réside à Lille est convaincue que ce genre de contenu est un atout sur le marché de l'emploi. "Les entreprises avec qui j'ai passé les entretiens m'ont toutes dit qu'elles se fichaient de mon expérience et de mon école, ça se faisait plus au feeling et au coup de cœur", confie-t-elle.

Anaëlle Antigny espère par la suite travailler dans le domaine des cosmétiques ou de la beauté en général, pour des marques comme Sephora, qui sont "très présentes sur les réseaux sociaux" et qui "travaillent énormément avec les influenceurs".

Anaëlle Antigny

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.