NOUVELLES
04/02/2018 10:26 EST

Angleterre - 26e journée: Tottenham colle aux basques de Liverpool

Collé-serré à Anfield. Il s'en est fallu de peu que Liverpool parvienne à semer Tottenham dans la course aux quatre premières places, mais le final haletant marqué notamment par trois défaillances du corps arbitral a accouché d'un match nul (2-2), dimanche lors du choc de la 26e journée du championnat d'Angleterre.

Si les joueurs de Jürgen Klopp conservent leur 3e place avec 51 points, ceux de Mauricio Pochettino, 5e, restent à deux longueurs après avoir relevé le défi d'Anfield.

L'entame de match a curieusement ressemblé à celle de l'aller (4-1 pour Tottenham à Wembley, le 22 octobre), mais en faveur de Liverpool cette fois. Mohamed Salah a ouvert le score dès la 3e minute sur une bourde d'Eric Dier, complètement dépassé au milieu de terrain. Lors des dix premières minutes, Tottenham a multiplié les erreurs basiques (Alli, Sanchez). Son prolifique buteur, Harry Kane, n'a pas touché le ballon une seule fois.

Liverpool, pas forcément rayonnant, mais très rassuré par la présence de Virgil Van Dijk, sa recrue du mercato, au coeur de la défense, s'est contenté d'exploiter les erreurs des Spurs. Les Reds se sont créé cinq occasions de but en première période, et auraient dû faire le break dès la 18e minute sur un tir dévié de James Milner.

Au lieu de quoi ils ont laissé en vie des Londoniens revenus mieux intentionnés des vestiaires. Les visiteurs ont alors contrôlé l'essentiel de la deuxième période même si la folle intensité du match n'a pas suffi à cacher le nombre invraisemblable d'erreurs techniques.

Ce qui s'est traduit par un scenario totalement débridé dans les dernières minutes. A la 80e, une frappe surpuissante du remplaçant Victor Wanyama, consécutive à une sortie bizarre de Karius, a d'abord permis à Tottenham d'égaliser (1-1).

A la 84e, Harry Kane a obtenu un penalty malgré un hors jeu indiscutable qui a entraîné une longue discussion entre l'arbitre central et son assistant.

Mais le portier allemand des Reds s'est alors racheté en repoussant la frappe du meilleur buteur de Premier League.

Dans la foulée, l'autre gardien, le Français Lloris n'a pas pu mettre fin au fantastique slalom victorieux dans la surface de Salah (90+1), auteur d'un doublé qui lui permet de revenir à une longueur de l'Anglais (21 buts contre 22). Liverpool reprenait alors l'avantage... mais son attaquant égyptien semblait hors-jeu lui aussi au départ de l'action.

Quatre minutes plus tard, Kane bénéficiait de nouveau d'un penalty accordé généreusement. Cette fois-ci il ne se ratait pas (90+5) et mettait fin au match sur un score de parité en même temps qu'à quelques instants de folie.

Malgré les deux buts encaissés, Liverpool s'est plutôt rassuré défensivement. Tottenham, de son côté, est apparu fébrile à une semaine de son huitième de finale de Ligue des Champions face à la Juventus, et avant le derby face à Arsenal, samedi prochain. D'autant plus que l'autre club du nord de Londres a repris confiance samedi après sa victoire face à Everton (5-1), grâce notamment à la nouvelle dynamique apportée par les recrues offensives Aubameyang et Mkhitaryan.

La tête du championnat est toujours occupée par Manchester City, pourtant tenu en échec samedi à Burnley (1-1). Les joueurs de Pep Guardiola comptent treize points d'avance sur Manchester United, vainqueur dans le même temps d'Huddersfield (2-0).

En début d'après-midi, dans une autre rencontre très animée, Crystal Palace et Newcastle s'étaient neutralisés (1-1).

Lundi, Chelsea essaiera à Watford de profiter du faux-pas des Reds pour leur reprendre deux points d'avance et remonter sur le podium.

str-cd/

MANCHESTER UNITED

JUVENTUS FOOTBALL CLUB

Tottenham