NOUVELLES
03/02/2018 17:58 EST | Actualisé 03/02/2018 20:19 EST

Affaire Charles Dutoit: Lucien Bouchard « très touché » par les témoignages des musiciens

« Nous en tirons une détermination renouvelée à faire régner au sein de l'OSM le respect de la dignité ».

TNS via Getty Images

Le président du Conseil d'administration de l'orchestre symphonique de Montreal (OSM) a affirmé samedi sa détermination à faire régner "le respect de la dignité" au sein de l'OSM après la publication de témoignages faisant état de harcèlement psychologique de musiciens par le maestro suisse Charles Dutoit, à la tête de l'orchestre pendant 25 ans, jusqu'en 2002.

"Nous sommes très compatissants et touchés par l'expression des souffrances qui ont fait l'objet des témoignages de musiciens publiés récemment", souligne dans un communiqué le président du CA et ancien Premier ministre québécois Lucien Bouchard.

"Nous en tirons une détermination renouvelée à faire régner au sein de l'OSM le respect de la dignité et des droits fondamentaux des musiciens et du personnel administratif", a ajouté M. Bouchard.

Les quotidiens La Presse et Le Devoir ont publié samedi des témoignages de musiciens affirmant avoir été victimes ou témoins de harcèlement psychologique et d'intimidation de la part du célèbre chef d'orchestre, qui fut directeur artistique de l'OSM de 1977 à 2002.

La Presse écrit que le maestro pouvait "harceler et humilier" certains musiciens pendant des mois, voire des années.

M. Bouchard relève que Charles Dutoit "n'a plus aucune relation avec l'OSM". Il rappelle que le comité éxécutif de l'OSM a décidé, fin décembre dernier, de lancer une "enquête indépendante en matière de harcèlement sexuel au travail", après avoir reçu une plainte d'une musicienne contre le chef d'orchestre.

Cette plainte faisait suite aux révélations de plusieurs femmes affirmant avoir été agressées sexuellement par Charles Dutoit, entre 1985 et 2010, selon des informations de l'agence de presse américaine Associated Press.

Le quotidien La Presse affirme, à propos des allégations de harcèlement psychologique, que le comité exécutif et le conseil d'administration de l'OSM avaient été informés à de nombreuses reprises de l'attitude de M. Dutoit à l'encontre de musiciens ou de membres du personnel de l'OSM.

Le chef d'orchestre avait démissionné en 2002 après que la Guilde des musiciens eut dénoncé un climat de travail insupportable pour les musiciens.

L'actuel président de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, Luc Fortin, cité par La Presse, s'est dit "troublé " que les allégations de harcèlement psychologique et d'intimidation aient été "ignorées"  aussi longtemps par l'administration.

Le quotidien précise que Charles Dutoit n'a pas répondu à ses demandes d'entretien.

Dans le sillage des accusations de harcèlement sexuel contre lui, plusieurs orchestres, dont le Royal Philharmonic de Londres et l'orchestre philharmonique de New York ont décidé de mettre fin à leur collaboration avec le chef d'orchestre suisse.