NOUVELLES
01/02/2018 09:11 EST

RDC: le Premier ministre promet le rapatriement de la dépouille de Tshisekedi

Le Premier ministre congolais, Bruno Tshibala, a promis jeudi le rapatriement dans "quelque temps" du corps de l'opposant historique Etienne Tshisekedi, lors de la célébration du premier anniversaire de sa mort.

Faute d'accord entre les autorités et sa famille, le corps de M. Tshisekedi attend toujours dans une morgue en Belgique son rapatriement et son inhumation en République démocratique du Congo.

"Nous allons, c'est une question de quelque temps, tout faire pour que le corps [de Tshisekedi] soit rapatrié et que nous puissions lui réserver des funérailles grandioses, dignes de son statut", a déclaré Bruno Tshibala lors d'une messe à la mémoire de l'opposant.

"Ce n'est pas encore le moment de faire l'oraison funèbre, nous aurons l'occasion de le faire lorsque nous allons nous apprêter, une fois le corps rapatrié, à le conduire à sa dernière demeure", a ajouté M. Tshibala, qui se présente comme l'"héritier politique" de M. Tshisekedi.

Cette messe était la deuxième de la journée à la mémoire de M. Tshisekedi.

Cinq heures plus tôt, une autre messe avait été dite par le frère cadet du défunt, Mgr Gérard Mulumba, en présence du fils du défunt Félix et des cadres de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, parti d'Étienne Tshisekedi).

"J'espère que les autorités finiront par se décider à rapatrier le corps d'Étienne Tshisekedi et à organiser les funérailles qu'il mérite", avait déclaré Mgr Mulumba.

Le fils de M. Tshisekedi, Félix, et M. Tshilaba se disputent l'héritage de l'UDPS.

M. Tshibala a été exclu de l'UDPS après avoir été nommé en mars Premier ministre du président Joseph Kabila.

M. Tshibala a été néanmoins proclamé "président de l'UDPS" lors d'un congrès avec ses propres fidèles en décembre.

La presse kinoise parle désormais de l'"UDPS-Limete" (le nom du siège) et de l'"UDPS-Tshibala".

mbb/st/sd