Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Dumbledore ne sera pas explicitement gai dans la suite des «Animaux fantastiques»

Et les fans ne se sont pas gênés pour faire connaître leur mécontentement...

Tous les fans de l'univers d'Harry Potter le savent : Albus Dumbledore, dans ses jeunes années, était amoureux de Gellert Grindelwald. Une relation que l'auteure britannique J.K. Rowling avait confirmé lors d'une conférence au Carnegie Hall en 2007.

Avec la sortie du second volet des Animaux Fantastiques, le 16 novembre prochain, les aficionados de la saga de sorcellerie n'attendaient qu'une seule chose : revoir Albus Dumbledore à l'écran. Et c'est Jude Law qui va faire revivre le sorcier et futur directeur de Poudlard.

Les fans étaient donc relativement impatients de découvrir ce pan de la sexualité du sorcier, qui n'a jamais été mentionnée dans les livres ou dans les précédents films. Mais dans une entrevue accordée à Entertainment Weekly, le réalisateur David Yates a coupé court aux espoirs des Potterhead. L'homosexualité d'Albus Dumbledore ne sera "pas explicite" a-t-il livré.

"Mais je pense que les fans sont au courant. Il a eu une relation très intense avec Grindelwald quand il était jeune homme. Ils sont tombés amoureux des idées et de l'idéologie de l'autre."

Dans une conférence de presse donnée en 2016, J.K. Rowling assurait que le second volet de la saga montrerait un «jeune homme tourmenté et troublé - il n'a pas toujours été sage... Concernant sa sexualité... Affaire à suivre...»

Prise à partie sur Twitter, ce mercredi 31 janvier, après la déclaration de David Yates, l'auteure à succès s'est dite surprise des réactions des fans :

Being sent abuse about an interview that didn't involve me, about a screenplay I wrote but which none of the angry people have read, which is part of a five-movie series that's only one instalment in, is obviously tons of fun, but you know what's even *more* fun? pic.twitter.com/Rj6Zr8aKUk

— J.K. Rowling (@jk_rowling) 31 janvier 2018

"Être prise à partie pour une entrevue à laquelle je n'ai pas participé, à propos d'un scénario que j'ai écrit, mais qu'aucun des rageux n'a lu, qui fait partie d'un ensemble de cinq films, mais qui ne concerne qu'un seul épisode, c'est vraiment très drôle. Vous voulez savoir ce qui est encore plus drôle?»

Pas sûr cependant que cela suffise aux fans, déjà embarrassés par la présence de Johnny Depp (pour le rôle de Gellert Grindelwal) au casting. Ce dernier, empêtré dans une affaire de violences conjugales avec son ex-épouse Amber Heard, avait déjà créé la polémique sur les réseaux sociaux. Ainsi, certains fans évoquent déjà, à neuf mois de la sortie en salle du film, le boycott des Animaux Fantastiques: Les crimes de Grindelwald.

Raison n°2 de ne pas voir la suite des animaux fantastiques : ils vont mettre en scène Dumbledore SANS PARLER DE SON HOMOSEXUALITÉ...Donc on va avoir un Dumbie qui va échanger des banalités à un sous Grindelwald.(alors qu'il est censé avoir été l'amour de sa vie 🙃🙃🙃)

— Lyanna Targaryen (@angela2lovegood) 31 janvier 2018

Mais on s'en fout que les fans soient au courant que Dumbledore est gay ? On veut que tout le monde le sache ? Que la terre entière soit au courant ? On veut de la représentation ? On veut que les gosses qui aillent voir le film voient des gays ? On veut des gays PARTOUT putain

— Dumbledore is gay (@Ladyddleston) 31 janvier 2018

Ptdr donc l'histoire entre Dumbledore et Grindewald ça va être ♪ "Two bros,chilling in the hot tub, five feet apart cause they're not gay"♪ https://t.co/s1Qh4L7oDl

— Bb ☀️ ™ (@Acciosheeran__) 31 janvier 2018

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.