DIVERTISSEMENT
31/01/2018 16:16 EST | Actualisé 31/01/2018 16:16 EST

Lorde publie une annonce dessinée à la main dans un journal néo-zélandais

«Merci, aussi, de croire au talent des musiciennes.»

Getty Images

Après son apparition politisée aux Grammy Awards, voilà que Lorde continue sur sa lancée en publiant une annonce dessinée et écrite à la main dans le New Zealand Heraldpour remercier ses fans et ceux qui croient au talent des musiciennes.

«J'écris ceci de New York. Je voulais simplement vous remercier du fond de mon coeur pour avoir aimé et accueilli Melodrama comme vous l'avez fait. Ma nomination est grâce à vous. Merci, aussi, de croire au talent des musiciennes. Vous établissez un beau précédent!», a écrit la chanteuse néo-zélandaise.

La note s'accompagne de petits dessins. On voit notamment le nom de SZA rehaussé d'une couronne et le nom de «Kung Fu Kenny» (c'est-à-dire Kendrick Lamar) entouré.

Elle a aussi écrit que les mains de Jay-Z étaient très douces et qu'elle a presque pleuré lorsqu'elle a rencontré Stevie Nicks.

L'annonce de Lorde dans le journal fait suite à une autre annonce d'une page publiée à son intention par Shmuley Boteach, un rabbi américain, qui était mécontent que Lorde annule un concert à Israël.

Il avait placé l'annonce dans le Washington Post pour critiquer la décision de la chanteuse.

Lorde avait annulé sa performance en raison des politiques d'oppression et des violation des droits humains mises de l'avant par le gouvernement israélien.

Elle avait pris cette décision après mûre réflexion et après avoir parlé avec beaucoup de gens, incluant des activistes.

Deux activistes en particulier, Justine Sachs, une Néo-Zélandaise juive, et Nadia Abu-Shanab, une Néo-Zélandaise Palestinienne, avaient écrit une lettre ouverte à l'intention de Lorde pour lui demander de boycotter sa tournée israélienne.

On apprend maintenant par le New Zealand Herald que ces deux femmes se font maintenant poursuivre par trois Israéliens pour 13 000 $. La poursuite veut «donner de vraies conséquences à ceux qui visent Israël de façon sélective et qui cherchent à imposer un boycotte injuste et illégal contre l'état juif».

Justine Sachs a d'ailleurs tweeté sur la situation. «Certains Israéliens essaient de me poursuivre. Voici ma réponse.»