NOUVELLES
29/01/2018 05:29 EST

Tournoi - Fiche d'identité: Irlande

IRLANDE

Sélectionneur: Joe Schmidt (NZL, depuis juillet 2013)

Capitaine: Rory Best (35 ans, 106 sélections, talonneur, Ulster)

Palmarès: 13 victoires

2 Grands Chelems (1948, 2009)

Tournoi 2017: 2e (3 victoires, 2 défaites)

Le contexte: Feu vert ? Un système de jeu rôdé, une confiance énorme nourrie par des résultats probants: même privé de quelques éléments clés (les 3e ligne O'Brien et Heaslip), le XV du Trèfle peut nourrir de sérieuses ambitions dans ce tournoi. Avec en perspective une alléchante finale face à l'Angleterre à Twickenham, lors de la dernière journée, le 17 mars. Les Irlandais attaqueront le tournoi par un délicat déplacement en France, en pleine reconstruction.

Leur jeu, savant alliage de puissance et de mouvement, a renversé les Sud-Africains (38-3) en novembre, un an après un exploit retentissant face aux All Blacks à Chicago. Totalement tournée vers l'équipe nationale, le système des province permet de préparer et préserver les cadres (Healy, Best, Henderson, Stander, Murray, Sexton, Kearney...) pour les grandes échéances, tout en préparant la relève (Larmour, Aki, Carbery, Conway, Stockdale, Ryan...).

L'Homme à suivre: James Ryan. Il a tout juste 21 ans, mais possède déjà tous les atouts pour s'installer progressivement dans le pack "vert". D'abord les mensurations d'un deuxième ligne moderne (2,03 m, 108 kg). Et surtout une grande capacité de déplacement, qui lui permet de s'inscrire pleinement dans le jeu de mouvement irlandais. Il compte déjà 4 sélections (dont une titularisation face à l'Argentine en novembre). Promis à un rôle de joker, au relais des titulaires (Toner, Henderson), les cinq matches qui s'annoncent devraient lui offrir l'occasion d'accroitre son expérience, pour s'inscrire à terme dans la lignée des grands deuxième ligne irlandais de l'ère moderne (O'Connell, O'Callaghan).

L'objectif: L'entraîneur Joe Schmidt décolle l'étiquette de favori collée sur le dos de son équipe: "Les bookmakers se trompent rarement. Et là, vous avez une équipe (L'Angleterre) qui a gagné 22 matches sur 23 au cours des deux dernières années (...) Pour ce tournoi, nous avons une équipe très jeune et cela créé beaucoup d'attente. Nos individualités seront différentes cette année. Nous avons certes des cadres mais nous avons beaucoup de joueurs peu expérimentés".

Equipe-type: Kearney - Conway, Henshaw, Aki, Earls (ou Stockdale) - (o) Sexton, (m) Murray - van der Flier, Stander, O'Mahony - Toner, Henderson - Furlong, Best (cap.), Healy

pga/jcp