NOUVELLES
25/01/2018 07:28 EST

Les Palestiniens rejettent les pressions de Trump "l'oppresseur"

Des responsables palestiniens ont rejeté jeudi les pressions du président Donald Trump pour les faire revenir aux négociations avec Israël sous les auspices des Etats-Unis.

"Refuser de rencontrer votre oppresseur, ce n'est pas manquer de respect, c'est se respecter soi-même", a déclaré à l'AFP Hanane Achraoui, haute dirigeante de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), après que M. Trump a accusé les Palestiniens de "manquer de respect aux Etats-Unis".

Lors d'une rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au Forum économique mondial de Davos en Suisse, M. Trump a déclaré jeudi que les Palestiniens avaient "manqué de respect (aux Etats-Unis) en refusant de recevoir" le vice-président américain Mike Pence, qui vient d'effectuer une tournée au Proche-Orient.

M. Trump a aussi conditionné le versement aux Palestiniens de "centaines de millions de dollars" d'aide américaine, à leur retour aux négociations de paix, au point mort depuis 2014.

Le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina, a de nouveau rejeté toute tractation sous médiation américaine tant que les Etats-Unis ne reviendraient pas sur la décision annoncée le 6 décembre de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

"L'administration américaine continue à s'exclure de la table des négociations si elle ne revient pas sur sa décision de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël", a-t-il dit à l'AFP.

na-jod/lal/tp