NOUVELLES
25/01/2018 06:12 EST | Actualisé 25/01/2018 15:45 EST

La France constate une hausse des poursuites pour violence sexuelle

PARIS — Le ministère français de l'Intérieur a témoigné jeudi d'une hausse importante des poursuites pour crimes sexuels à la fin de l'an dernier, dans la foulée du scandale Harvey Weinstein.

Des données dévoilées jeudi montrent que le nombre de poursuites pour viol a augmenté de 17,9 pour cent au quatrième trimestre de 2017, comparativement à la même période en 2016.

Les poursuites pour autres crimes sexuels, dont le harcèlement sexuel, ont grimpé de 31,5 pour cent. Plus de 80 pour cent des victimes étaient des femmes.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb y voit un lien avec l'affaire Weinstein. Il a déclaré sur les ondes de la radio Europe 1, jeudi, que cela eu pour effet de libérer les victimes, qui hésitent moins à dénoncer leurs agresseurs.

La France est le théâtre d'un mouvement «Moi aussi» vigoureux qui encourage les femmes à s'adresser à la police.