NOUVELLES
25/01/2018 08:10 EST

Est de la RDC: les attaques de la milice ADF s'intensifient

Les attaques de miliciens ADF contre les civils et les positions de l'armée se sont intensifiées dans la province du Nord-Kivu où un civil a été tué jeudi, a-t-on appris de sources militaire et civile.

Un conducteur de taxi-moto a été "tué par balle et trois autres personnes blessées dans une attaque des ADF" près d'Eringeti dans la région de Beni, selon le porte-parole de l'armée Mak Hazukay.

Ce bilan a été confirmé à l'AFP par Noëlla Kavutyrwaki, présidente de la société civile du territoire de Beni, selon laquelle une route nationale a été momentanément fermée en raison de cette attaque.

"Les ADF (Allied defense force) ont intensifié leurs attaques", a-t-elle ajouté.

Des opérations militaires de l'armée congolaise sont en cours depuis deux jours dans le triangle de la mort Eringeti-Mbau-Kamango, réputé être le fief des ADF.

Ces rebelles ougandais musulmans sont soupçonnés d'avoir tué 14 Casques bleus au cours d'un assaut contre la base des Nations unies de Semuliki, dans le territoire de Beni.

"L'ennemi nous a soumis à un mode opératoire asymétrique, qui diffère de la guerre conventionnelle", a dit le capitaine Hazukay.

Un peu plus loin, à Kasindi, localité située à environ 80 km de Beni, frontalière de l'Ouganda, un affrontement a opposé les soldats congolais à des miliciens faisant deux morts parmi ces derniers, a encore dit le capitaine Hazukay.

Mercredi, la Mission des nations unies au Congo (Monusco) a indiqué à la presse que sa force a "activement contribué à préparer l'appui et le soutien de l'armée conglaise leur lutte contre les ADF à travers des travaux d'état-major communs", selon le commandant Adil Essherir, porte-parole militaire.

str-mbb/jpc