NOUVELLES
24/01/2018 02:50 EST | Actualisé 25/01/2018 15:42 EST

Qualcomm écope d'une amende de 997 millions d'euros

BRUXELLES — L'Union européenne a imposé une amende de 997 millions d'euros au producteur américain de puces Qualcomm pour avoir abusé de sa position de force sur le marché lucratif des composantes de téléphones intelligents et des tablettes.

La commissaire européenne Margrethe Vestager a expliqué mercredi que la firme de San Diego a «illégalement exclu ses rivales du marché» pendant plus de cinq ans, en payant son client Apple pour ne pas utiliser les puces de ses concurrents.

Mme Vestager a dit que Qualcomm a remis des «milliards de dollars» à Apple.

Elle a expliqué que ces versements ont été effectués notamment en réduisant le prix des produits de Qualcomm, à condition qu'Apple accepte d'utiliser exclusivement ces produits dans les iPhones et les iPads.

L'UE a précisé que ces gestes illégaux ont été posés entre 2011 et 2016, et qu'ils concernaient plus spécifiquement les puces que les appareils utilisent pour se brancher aux réseaux cellulaires. Qualcomm contrôlait plus de 90 pour cent de ce marché.

Apple dominait de son côté le marché avec ses iPhones et iPads, et les deux partenaires se sont entendus à deux reprises pour écarter leurs concurrents.

Mme Vestager a dit qu'Apple ne sera pas puni, même s'il a été impliqué dans ce système pendant six ans. Elle a dit avoir obtenu des documents internes qui démontrent qu'Apple envisageait d'utiliser les produits d'Intel, mais que des conditions financières l'empêchaient de le faire avant la fin de l'entente.

Apple a commencé à se diversifier vers la fin de l'entente avec Qualcomm.