NOUVELLES
24/01/2018 00:00 EST | Actualisé 24/01/2018 02:01 EST

Plus d'installation de boites postales, mais maintien de celles déjà en place

OTTAWA — Les libéraux fédéraux dévoileront leur plan à long terme pour réformer Postes Canada, mercredi, cessant de façon permanente la conversion de la livraison à domicile en services de boites postales communautaires.

Toutefois, quelque 800 000 familles ayant déjà commencé à se rendre à pied aux boîtes communautaires ne verront pas leur service à domicile être rétabli — une décision qui soulèvera sans doute l'ire des employés de Postes Canada.

Des responsables fédéraux ont affirmé à La Presse canadienne que le gouvernement établira une force d'intervention pour s'attaquer à toutes préoccupations d'accessibilité de la part de ces 800 000 ménages ou d'autres personnes qui pourraient faire face aux mêmes enjeux. Un accent particulier doit être mis à mieux servir les personnes âgées et les gens ayant des problèmes de mobilité.

Les libéraux avaient vaguement promis durant la campagne électorale de 2015 de «sauver la livraison du courrier à domicile» après que le précédent gouvernement conservateur eut décidé d'y mettre fin afin de faire des économies dans la transition vers des boites postales communautaires.

La ministre des Services publics, Carla Qualtrough, devrait présenter le nouveau plan dans des installations de Postes Canada, mercredi matin, à Mississauga.

Les responsables fédéraux ont indiqué qu'elle présenterait aussi des changements aux règles financières de gouvernance de Postes Canada, en mettant l'accent sur la nécessité d'enregistrer un bénéfice et de réinvestir cette somme dans l'organisation pour améliorer les services et pour éventuellement en venir à l'autosuffisance.

La haute direction à Postes Canada, qui est au coeur d'un grand remaniement qui inclut la recherche d'un nouveau chef de la direction, aura aussi le mandat d'établir des relations de travail plus cordiales.