NOUVELLES
24/01/2018 12:01 EST

Le Canada maintient la distribution du courrier porte-à-porte

Le gouvernement canadien a annoncé mercredi l'annulation définitive d'un programme décrié visant à supprimer la distribution du courrier au porte-à-porte.

Poussée par le précédent gouvernement conservateur de Stephen Harper, la société parapublique Postes Canada avait décidé en décembre 2013 de licencier entre 6.000 et 8.000 facteurs en cinq ans et de remplacer la remise des lettres à domicile par leur dépôt dans des boîtes postales de quartier.

Cette décision, gelée par le gouvernement libéral de Justin Trudeau à son arrivée au pouvoir à l'automne 2015, a été confirmée par la ministre des Services publics, Carla Qualtrough, après un examen de plusieurs mois.

Cependant, plus de 800.000 familles qui ont perdu le service de distribution porte-à-porte avant 2015 ne le retrouveront pas, a précisé Mme Qualtrough, contrairement à ce que laissait entendre une promesse de campagne des libéraux.

"Nous n'allons pas (...) renverser la décision prise par le précédent gouvernement", a-t-elle dit, invoquant les coûts élevés d'une telle mesure.

"Les libéraux ont été élus pour avoir promis de rétablir le service de livraison à domicile", a indiqué le syndicat des postiers en dénonçant cette décision et en promettant "de se battre pour l'avenir du service postal public".

L'ancien programme, qui prévoyait l'édification dans tous les quartiers de boîtes postales collectives, avait été combattu par certains élus locaux.

L'ancien maire de Montréal Denis Coderre avait ainsi détruit en 2015 au marteau-piqueur une dalle de béton coulée par Postes Canada, sans son assentiment, qui devait accueillir une telle structure.

jl/mbr/vog