NOUVELLES
24/01/2018 13:40 EST

L'Union européenne demande la clémence pour un condamné américain

L'Union européenne a lancé mercredi un "appel humanitaire d'urgence" en faveur d'un condamné à mort souffrant d'un état de démence avancé qui doit être exécuté jeudi dans l'Etat américain de l'Alabama.

Selon ses avocats, Vernon Madison, 67 ans, a subi une série d'accidents vasculaires cérébraux ces deux dernières années qui l'ont gravement handicapé mentalement, au point qu'il ne se souvient même plus du crime qui lui a valu la peine capitale.

Confus, incapable de s'exprimer correctement ni de marcher seul, M. Madison a perdu une bonne partie de son acuité visuelle et souffre d'incontinence, précisent les défenseurs du prisonnier, qui a passé plus de trois décennies dans le couloir de la mort.

Dans une lettre adressée à la gouverneure de l'Alabama, Kay Ivey, l'Union européenne émet donc un "appel humanitaire d'urgence en faveur de M. Madison, étant données les preuves de ses troubles neurocognitifs majeurs".

"L'exécution d'une personne souffrant d'une quelconque maladie mentale ou d'un handicap intellectuel va à l'encontre des normes élémentaires en matière de droits de l'homme", a souligné l'UE dans ce courrier.

L'Etat de l'Alabama a de son côté demandé lundi à la Cour suprême des Etats-Unis de rejeter le dernier recours formé par les avocats du prisonnier, afin que l'exécution puisse bien avoir lieu jeudi.

Vernon Madison avait été condamné à la peine capitale pour le meurtre d'un policier en 1985 dans la ville de Mobile.

seb/sha