NOUVELLES
24/01/2018 09:50 EST

Gymnastique/Nassar: le Comité olympique américain lance une enquête indépendante

Le Comité olympique américain (Usoc) a annoncé mercredi qu'il allait lancer une enquête indépendante sur les abus sexuels commis par l'ancien médecin de l'équipe des Etats-Unis de gymnastique, Larry Nassar, condamné à une peine allant de 40 à 175 années de prison.

"Cette enquête menée par une troisième partie indépendante doit déterminer comment des abus d'une telle ampleur n'ont pas été détectés pendant aussi longtemps", a expliqué le directeur général de l'Usoc, Scott Blackmun.

"Nous devons savoir qui savait quoi et quand", a-t-il poursuivi dans une lettre ouverte adressée à l'ensemble des sportifs américains.

Dans ce courrier, l'Usoc, critiqué avec virulence par les gymnastes qui ont témoigné durant le procès Nassar et par les stars de la discipline comme Simone Biles, a également présenté ses excuses.

"Le but de ce message est de dire à toutes les victimes et survivantes de Nassar, directement, combien nous sommes désolés de ce qu'il s'est passé", a écrit M. Blackmun.

"Nous sommes désolés du mal que vous a fait cet homme horrible, nous sommes désolés que vous n'avez pas pu évoluer dans un environnement sûr pour atteindre vos rêves sportifs, la famille olympique fait partie de ceux qui vous ont trahis", a admis le patron de l'Usoc.

"Je sais que ces excuses ne sont pas suffisantes, aussi, nous avons pris des mesures au sein de l'Usoc et des fédérations nationales pour que cela ne se reproduise plus", a-t-il insisté.

Outre la mise en place d'une commission d'enquête indépendante, le Comité olympique américain veut changer "la culture" au sein de la gymnastique et de sa fédération en renouvelant sa direction, réclamant la démission de tous les dirigeants actuels alors que trois membres de la direction ont déjà démissionné lundi.

Le Dr Nassar, médecin de l'équipe des Etats-Unis jusqu'en 2016, était accusé d'abus sexuels par plus de 140 gymnastes.

Sa peine, présentée par la juge Rosemarie Aquilina comme "son arrêt de mort", s'ajoute à une condamnation à 60 ans de réclusion pour pédopornographie, un autre volet de l'affaire qui a secoué le monde de la gymnastique américaine.

jr/sk