NOUVELLES
24/01/2018 13:09 EST

Coupe de France/16e de finale: le PSG se rassure, Lyon confirme sa grande forme

Le tenant du titre parisien va devoir se méfier du challenger lyonnais: le Paris SG, vainqueur à domicile contre Guingamp 4-2, s'est qualifié pour les 8e de finale de la Coupe de France, tout comme Lyon, qui a enchaîné sa seconde victoire de prestige de la semaine contre Monaco (3-2), mercredi.

Le PSG, privé de ses deux joyaux Neymar et Kylian Mbappé, a fait l'essentiel sur sa pelouse: renouer immédiatement avec la victoire après sa défaite à Lyon (2-1) en championnat, alors que le choc contre le Real Madrid, en Ligue des champions, est dans trois semaines.

Avec deux petits bémol toutefois: les deux penalties concédés et transformés respectivement par Marcus Thuram (33e) puis Yeni Ngbakoto (75e), et la méforme d'Edinson Cavani.

"El Matador", qui n'a toujours pas réussi à s'emparer seul du record du plus grand nombre de buts inscrits dans l'histoire du club, a encore vécu une soirée frustrante en manquant au moins trois occasions nettes. Le feuilleton se poursuit...

Du côté des Lyon, tout va pour le mieux! Le club rhodanien, auteur déjà d'une prestation remarquable contre le PSG dimanche, s'est offert trois jours plus tard la tête du champion de France en titre, pourtant sa bête noire en Coupe de France.

- Montpellier renversant, Nivet élimine 'Sainté' -

Menés au score d'entrée de jeu par l'ASM après un joli but de la tête de Stevan Jovetic (14e), les coéquipiers d'Anthony Lopes, capitaine d'un jour en l'absence de Nabil Fekir, ont tranquillement su reprendre le contrôle pour faire basculer le cours du match.

Bertrand Traoré, grâce à un "sombrero" de la tête sur Andrea Raggi (22e), a égalisé, avant que Mariano Diaz ne signe le doublé (26e, 55e). Si la réduction du score de Rony Lopes (72e) a redonné espoir à l'ASM et emballé la fin du match

Dans l'autre confrontation entre club de Ligue 1, Troyes et son vétéran Benjamin Nivet ont sorti Saint-Etienne (1-1, 4-3 t.a.b). Auteur de l'ouverture du score sur pénalty (24e), le meneur de jeu de 41 ans a inscrit le tir au but décisif lors de la séance de pénalty pour qualifier l'Estac.

Metz s'est également qualifié au tirs aux buts contre Tours (0-0, 2-1 t.a.b.), tandis que Montpellier, mal en point contre Lorient après le rapide doublé de Denis Bouanga (7e, 32e), a su renverser la vapeur pour l'emporter 4-3.

yk/jcp