NOUVELLES
17/01/2018 06:10 EST

Un ex-responsable de Barclays inculpé aux Etats-Unis

Un ancien responsable de la banque Barclays a été inculpé aux Etats-Unis dans une affaire de manipulation des taux de change aux dépens de l'entreprise informatique américaine Hewlett-Packard, a annoncé mercredi le ministère de la Justice.

Robert Bogucki, 45 ans, a été inculpé mardi et devait comparaitre mercredi devant un tribunal new-yorkais.

"Robert Bogucki et d'autres ont non seulement trahi la confiance de leur client mais encore ont risqué de saper la confiance du public dans les marchés des instruments à terme sur devises", a affirmé le procureur général adjoint par intérim John Cronan, cité dans le communiqué.

Dans le cadre d'une acquisition réalisée au Royaume-Uni en 2011, Hewlett-Packard devait transférer d'importantes sommes d'argent et avait en conséquence pris des options pour limiter ses risques de change. Le groupe informatique californien avait chargé Barclays de souscrire ces options sur les marchés des produits dérivés.

Mais M. Bogucki, qui était alors à la tête du service des devises de Barclays à New York, a utilisé avec des collègues les informations données par HP pour manipuler le cours à terme du dollar alors qu'ils s'étaient engagés à les tenir secrètes compte tenu de la transaction particulièrement importante et par conséquent "susceptible d'influer sur les cours", souligne le ministère.

Il s'agissait de l'acquisition de la société Autonomy pour plus de dix milliards de dollars, précise l'acte d'accusation.

Par leurs manoeuvres, ils sont parvenus à faire baisser le cours de la devise américaine et donc à dévaluer les options souscrites par HP, "pour le bénéfice de Barclays et aux dépens de HP", souligne-t-on de même source.

Barclays et d'autres banques sont déjà visées par d'autres enquêtes aux Etats-Unis dans le cadre de manipulations de taux de change.

Un ancien trader de Barclays, qui avait aussi travaillé pour la banque française BNP Paribas, Jason Katz, avait notamment plaidé coupable il y a un an et un autre, Christopher Ashton, avait été inculpé en juillet. D'autres traders des banques HSBC, Royal Bank of Scotland, Citigroup et JP Morgan ont aussi été inculpés.

Un ancien trader de la banque britannique HSBC, Mark Johnson, a, lui, été reconnu coupable en octobre de délit d'initiés pour des faits similaires à ceux impliquant Robert Bogucki et attend de connaitre sa sentence.

jld/Dt/sha

BARCLAYS

HP INC.

ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP

J.P. MORGAN CHASE & CO

HEWLETT PACKARD

CITIGROUP

HSBC HOLDINGS

BNP PARIBAS