NOUVELLES
17/01/2018 04:28 EST

Theresa May salue le prêt de la Tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni par la France

La Première ministre Theresa May a salué mercredi la décision de la France de prêter au Royaume-Uni la Tapisserie de Bayeux, célèbre chef d'oeuvre relatant l'invasion de l'Angleterre par le duc de Normandie Guillaume le Conquérant, pour qu'elle y soit exposée.

"C'est très significatif que la tapisserie vienne au Royaume-Uni et que les gens puissent la voir", a déclaré Mme May devant les députés britanniques, lors de la séance hebdomadaire de questions au gouvernement.

"Nous ferons en sorte que le maximum de gens puissent la voir", a ajouté Mme May.

L'Elysée a annoncé mercredi matin que le président Emmanuel Macron et Mme May annonceraient lors du sommet franco-britannique de jeudi un programme d'échange d'oeuvres, qui pourrait inclure la fameuse tapisserie.

"Ce prêt est envisagé" mais "ce ne sera pas avant 2020 car c'est un objet patrimonial extrêmement fragile qui fera l'objet de travaux de restauration très importants" avant tout transport, a précisé l'Elysée.

Plusieurs médias britanniques spéculaient sur le lieu choisi pour accueillir la tapisserie. Le directeur du British Museum, Hartwig Fischer, a dit à l'agence de presse PA qu'il serait "honoré" et "ravi" de l'exposer au sein du prestigieux musée londonien.

"Ici, elle serait vue par un large public britannique et international", a-t-il souligné.

Pour le directeur du musée, ce prêt est un "geste d'une extraordinaire générosité et la preuve des liens profonds qui unissent nos pays". "La Tapisserie de Bayeux est d'une importance énorme, car elle raconte un moment crucial de l'histoire britannique et française, en 1066", a-t-il expliqué.

La tapisserie quasi-millénaire, joyau médiéval de l'histoire franco-anglaise qui relate l'invasion de l'Angleterre et la bataille d'Hastings en 1066, attire chaque année 400.000 visiteurs dans la ville normande de Bayeux.

Il s'agit d'une broderie réalisée sur une toile de lin mesurant 68,38 mètres, constituée de neuf panneaux d'une largeur de 50 cm et de longueurs inégales, selon les informations du musée de Bayeux.

oaa-pau/eg/sg