NOUVELLES
17/01/2018 04:05 EST

Open d'Australie - Nadal ne ralentit pas

Impressionnant au premier tour de l'Open d'Australie, Rafael Nadal n'a pas ralenti pour franchir le deuxième aux dépens de l'Argentin Leonardo Mayer, mercredi à Melbourne.

. Juste un petit break

Un débreak concédé alors qu'il servait pour le match: ce fut la seule anicroche dans la démonstration de Rafael Nadal face au 52e mondial. Et encore ne lui est-elle pas attribuable. "Je n'ai pas perdu ce service parce que j'étais nerveux. C'est lui qui a sorti un grand jeu, en mettant tous les retours dedans", a dit l'Espagnol, qui a dû attendre le tie-break pour s'imposer 6-3, 6-4, 7-6 (7/4).

Avant cela, c'est un grand N.1 mondial qu'avaient vu les spectateurs de la Rod Laver Arena: 40 coups gagnants pour seulement 10 erreurs. Les problèmes de genou de la fin de saison 2017 semblent oubliés.

. Un choc Tsonga-Kyrgios

Le Français Jo-Wilfried Tsonga, 15e mondial, s'est offert le droit de défier Nick Kyrgios (17e) devant son public, au troisième tour de l'Open d'Australie, au prix d'un gros combat face à l'espoir canadien Denis Shapovalov, 18 ans, mercredi à Melbourne.

Battu par le gaucher de Toronto au dernier US Open, Tsonga savait qu'il devait s'attendre à "des coups de folie". Il n'a pas été déçu, mais en faisant le dos rond et en haussant son niveau de jeu dans les moments cruciaux, le Manceau a fini par dompter la fougue de son adversaire, qui ne devrait pas rester longtemps 50e mondial.

Une belle remontée de 2-5 dans le cinquième set et une victoire 3-6, 6-3, 1-6, 7-6 (7/4), 7-5 "bonne pour la confiance" avant de se frotter au favori du public, Nick Kyrgios (17e mondial), dans un duel de frappeurs qui promet de faire des étincelles.

. Fin de série pour Goerges

La Française Alizé Cornet a mis fin à la série de 15 victoires remportées par l'Allemande Julia Goerges à cheval sur les saisons 2017 (2 titres) et 2018 (1 titre). Accrocheuse en défense, elle lui a fait commettre un très grand nombre de fautes directes (32, dont 17 en coup droit).

"Je n'étais pas favorite. Julia était largement au-dessus de moi ces derniers temps, mais j'ai joué avec mon coeur et j'ai été récompensée", a dit la Niçoise, qui aura 28 ans la semaine prochaine.

. La remontée de Wozniacki

Si Tsonga a eu chaud, Caroline Wozniacki s'est carrément vue hors du tournoi quand la jeune Croate Jana Fett, 119e à la WTA, a mené 5-1, 40-15 dans le troisième set. Mais une fois les deux balles de match effacées, la Danoise, 2e mondiale, a enfin "joué le tennis qu'elle voulait" alors que sa rivale s'effondrait. "Je suis très fière de ma remontée", a dit la championne du dernier Masters.

. Au troisième tour à quinze ans

L'Ukrainienne Marta Kostyuk, 521e mondiale, est la plus jeune qualifiée pour le troisième tour depuis la Suissesse Martina Hingis, quinze ans elle aussi lorsqu'elle avait atteint les quarts de finale en 1995.

Après son succès sur la tête de série N.25, la Chinoise Peng Shuai, au premier tour, elle avait la chance d'affronter seulement la 168e mondiale, l'Australienne Olivia Rogowska, qu'elle a battue 6-3, 7-5. Ce sera une autre affaire au match suivant contre sa compatriote Elina Svitolina, 4e à la WTA.

. Dimitrov laborieux

8-6 au cinquième set avec un 0-6 encaissé dans le quatrième ! Le Bulgare Grigor Dimitrov a été laborieux, bien loin du niveau d'un 3e mondial, face au qualifié américain McKenzie McDonald. "Je suis content, non pas de la façon dont j'ai joué, mais de la façon dont je me suis battu", a tenté de positiver le vainqueur du Masters.

fbx/chc