NOUVELLES
17/01/2018 18:49 EST

JO-2018 - Rippon critique Pence, chef de la délégation américaine

Le patineur artistique Adam Rippon a critiqué le choix du vice-président américain Mike Pence comme chef de la délégation américaine pour les JO-2018 de Pyeongchang pour avoir tenu par le passé des propos homophobes.

"Mike Pence, c'est bien le Mike Pence qui a proposé de financer des thérapies de conversion pour les homosexuels", a rappelé Rippon dans un entretien au quotidien USA Today.

"Je ne ferai rien de mon côté pour rencontrer quelqu'un qui je pense a tout fait pour montrer qu'il n'était pas proche des homosexuels et même que les homosexuels étaient des malades", a poursuivi le champion des Etats-Unis 2016 qui n'a jamais caché son homosexualité.

Traditionnellement, les membres de la délégation américaine rencontrent formellement leur chef de délégation avant la cérémonie d'ouverture des JO.

Le service de presse du vice-président américain, contacté par USA Today, a assuré que "ce genre d'accusation (sur les propos qu'il aurait tenu sur les thérapies de conversion) était complétement fausse et sans aucun fondement. Le vice-président est très enthousiaste à l'idée d'apporter son soutien à tous les sportifs américains qui seront à Pyeongchang le mois prochain".

Rippon qui fait partie des trois représentants américains pour l'épreuve masculine de patinage artistique, a déjà prévenu qu'il ne participera pas à la traditionnelle réception organisée à la Maison Blanche pour les sélectionnés olympiques à leur retour de Corée du Sud.

"Je ne pense pas que l'administration actuelle représente les valeurs que l'on m'a enseignées quand j'ai grandi", a-t-il insisté.

"Ce qui rend l'Amérique grande, c'est que nous sommes tous différents, nous sommes en 2018, être gay et sportif de haut niveau, c'est faire partie de l'Amérique d'aujourd'hui", a conclu Rippon.

jr/mf