NOUVELLES
17/01/2018 02:36 EST

Berlin prête à la Lituanie son "acte de naissance"

L'Allemagne a prêté vendredi à la Lituanie sa déclaration d'indépendance, un document longtemps perdu de vue, à l'occasion du centenaire de la restauration de l'Etat lituanien après la Première guerre mondiale.

Aux termes d'un accord bilatéral, la déclaration de 1918, retrouvée dans des archives à Berlin l'année dernière par un historien lituanien, restera à Vilnius pendant cinq ans.

"Je voudrais remercier notre amie l'Allemagne qui a réussi à préserver ce document très important pour nous pendant une époque troublée", a dit la présidente Dalia Grybauskaite, à qui la déclaration a été remise lors d'une cérémonie à Vilnius.

"Après cent ans, l'Acte d'indépendance de la Lituanie est enfin revenu chez lui!", a-t-elle ajouté dans un tweet.

La remise solennelle du document donne le coup d'envoi des festivités du centenaire qui doivent se prolonger toute l'année. Le 16 février, à l'occasion du Jour de l'Indépendance, plusieurs dirigeants étrangers doivent se réunir à Vilnius.

De son côté, l'Eglise catholique a décidé de marquer l'événement en autorisant les fidèles à manger de la viande ce jour de fête qui tombe un vendredi pendant le Carême.

La Lituanie avait gouverné au Moyen-Age l'un des plus vastes empires européens qui s'étendait de la Baltique à la mer Noire et comprenait des territoires appartenant aujourd'hui au Bélarus, à l'Ukraine, à la Pologne et à la Russie.

Mais, vers la fin du 18e siècle, tant le Royaume de Pologne que le Grand Duché de Lituanie ont été graduellement partagés entre leurs puissants voisins. La Russie a contrôlé les territoires lituaniens jusqu'à la chute de l'empire des tsars pendant la Première guerre mondiale.

Selon les historiens, jusqu'à cinq exemplaires de la Déclaration d'indépendance ont pu être signés le 16 février 1918, quand la Lituanie était occupée par l'Empire allemand, mais tous ont disparu, sauf celui retrouvé à Berlin.

Pendant la Deuxième guerre mondiale l'URSS a annexé la Lituanie, qui a été ensuite la première république soviétique à proclamer son indépendance en 1990. Le pays, qui compte aujourd'hui 2,8 millions d'habitants, a rejoint l'UE et l'Otan en 2004.

vab/mas/via