NOUVELLES
15/01/2018 11:37 EST | Actualisé 15/01/2018 11:38 EST

L'histoire de la jeune fille de 11 ans qui s'est fait couper son voile est fausse

La police en est venue à cette conclusion après une enquête.

Khawlah Noman avec sa mère, 12 janvier 2018
Chris Helgren / Reuters
Khawlah Noman avec sa mère, 12 janvier 2018

Après avoir enquêté sur l'incident où une fille de 11 ans se serait fait couper son hijab aux abords de son école, la police de Toronto en est venue aux conclusions que l'événement ne serait en fait jamais arrivé.

La jeune fille avait affirmé à la police qu'elle se rendait à l'école lorsqu'un homme a coupé son hijab avec des ciseaux avant de s'enfuir. Elle n'aurait pas été blessée. L'incident aurait eu lieu proche de la Pauline Johnson Public School à Scarborough, en Ontario.

La police de Toronto a répondu à son témoignage et a enquêté sur l'incident. Cependant, lundi matin, la police a expliqué qu'à la suite d'une enquête, elle avait déterminé que «les événements décrits dans le communiqué de presse original ne sont pas arrivés».

Quant à la commission scolaire Toronto District School Board, elle a émis une déclaration disant être «très reconnaissante que cette agression ne soit pas arrivée» et qu'elle ne commenterait pas davantage sur la situation.